Israël Défense. Les drones sont de plus en plus intégrés dans les stratégies militaires.

Par |2021-07-09T08:13:57+02:00juillet 9th, 2021|Catégories : DEFENSE|
Partager :

Les drones sont de plus en plus intégrés dans les stratégies militaires à travers le monde. Utilisés notamment pour repérer très précisément des cibles ennemies, ils peuvent s’avérer plus difficiles à intercepter.

Toutefois, en Israël, l’armée devrait bientôt pouvoir intégrer à son système de défense un dispositif au sol afin de pouvoir abattre certes des roquettes, mais également des drones, rapporte la chaîne i24 news. Lors d’une série de tests, l’armée israélienne a ainsi utilisé un laser aéroporté qui a permis de se débarrasser de plusieurs drones. Une « avancée technologique » de taille selon les militaires, sur laquelle ils comptent pour pouvoir renforcer leur défense et qui devrait être utilisée d’ici la fin de l’année 2024.

Selon les précisions de Yaniv Rotem, directeur Recherche et Développement au sein du ministère israélien de la Défense, ce nouveau laser peut viser n’importe quel objet volant, parmi lesquels des « drones, obus, roquettes, des missiles balistiques ». Les drones font l’objet d’un intérêt grandissant des armées mondiales, et leur usage se répand : dernièrement, l’US Navy a réussi, pour la première fois, à ravitailler en vol un avion de chasse au moyen d’un de ces engins.

En Israël, le drone de l’armée a été installé à bord d’un avion civil de petite taille afin d’être testé ces derniers jours. Au cours de ces essais, le laser aéroporté a réussi à détruire plusieurs drones à une altitude de 900 mètres et dans un rayon d’un kilomètre. L’armée entend améliorer ces paramètres en perfectionnant le laser pour permettre une interception jusqu’à 20 kilomètres.

Réduire les coûts d’interception du « Dôme de Fer »

Selon les explications du directeur R&D du ministère de la Défense, ses équipes ainsi que celles de la société Elbit Systems sont en charge de l’élaboration de l’appareil. Pour ce faire, ils ont eu recours aux techniques de détection aérienne utilisées par l’armée pour ensuite propulser un faisceau laser de 100 kilowatts vers le drone ciblé.

Dans un communiqué relayé par i24 news, Benny Gantz, ministre israélien de la Défense a indiqué que ce « système laser [permettra d’]affronter une diversité de menaces, sécurisant l’État d’Israël tout en économisant les coûts d’interception ». Des coûts élevés qui s’inscrivent dans le cadre du système de défense anti-aérien de l’armée israélienne, le fameux « Dôme de fer ». Ce dernier a permis d’intercepter 90 % des plus de 4.000 roquettes qui ont été tirées depuis Gaza lors de la dernière escalade de tensions avec Tel Aviv, début mai 2021.

www.capital.fr

Partager :

Partager cet article, Choisissez votre plateforme !

Aller en haut