Partager :

Le cabinet votera dimanche pour approuver la nomination de 35 ambassadeurs et consuls généraux dont les postes avaient été suspendus par l’ancien Premier ministre, Benyamin Netanyahou, pendant plus de six mois.

Plus tôt ce mois-ci, une requête avait été déposée auprès de la Haute Cour de justice, l’exhortant à forcer l’ancien chef du gouvernement à expliquer pourquoi il n’avait pas approuvé les nominations, ce qui a laissé un tiers des missions diplomatiques d’Israël à court de personnel.

Au cours des six derniers mois, des employés du ministère des Affaires étrangères ont contacté à plusieurs reprises Netanyahou, le ministre de la Défense Benny Gantz et le ministre des Affaires étrangères de l’époque Gabi Ashkenazi, les exhortant à soumettre les nominations au cabinet pour approbation, selon la pétition.

Alors que Benny Gantz avait soutenu l’approbation, en vertu des précédents accords de coalition entre lui et Netanyahu, les deux étaient tenus d’approuver de telles nominations diplomatiques. Les termes de l’accord sont restés en place même après l’effondrement de leur coalition l’année dernière, et n’ont été invalidés que lorsqu’un nouveau gouvernement a prêté serment dimanche. Sous le nouveau gouvernement, les nominations seront finalement soumises à approbation dimanche.

Gabriel Attal (Radio J)

Partager :