Partager :

A. L’armée israélienne a indiqué que ses avions de combats avaient ciblé des positions du Hamas dans la bande de Gaza en représailles à des tirs de ballons incendiaires, plus tôt jeudi. Des journalistes de l’AFP dans ce territoire palestinien ont aussi fait état de déflagrations dans la nuit. (RFI)

B. Cristiano Ronaldo qui écarte deux bouteilles de Coca-Cola posées devant lui en conférence de presse. Paul Pogba qui fait de même avec une bouteille d’Heineken. Quelles conséquences ont ces gestes de défiance pour les marques qui dépensent des dizaines de millions d’euros pour financer leur sport ? Éléments de réponse avec Laurent Damiani, cofondateur de la Global Sports Week.

Un geste apparemment anodin et pourtant lourd de conséquences. Lundi, en conférence de presse d’avant-match de l’Euro 2021, le Portugais Cristiano Ronaldo a déplacé hors du champ de la caméra les deux bouteilles de Coca-Cola posées devant lui, appelant plutôt à boire de l’eau. Sponsor de la compétition, le géant américain a vu son titre boursier chute de 4 milliards de dollars. Le geste a été répété le lendemain par le Français Paul Pogba, cette fois avec une bouteille de bière Heineken

Ces réactions de défiance de la part des joueurs ont été saluées par les adeptes de la santé publique, mais dénoncées par nombre d’analystes qui rappellent que les sponsors dépensent des dizaines de millions d’euros pour financer leur sport. (RFI)

C. Le troisième procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a pris ses fonctions le mercredi 16 juin et pour neuf ans. Il s’agit du Britannique Karim Khan, un spécialiste reconnu de la justice internationale. Il a de nombreux défis à relever, après les échecs essuyés par celle qui l’a précédé, Fatou Bensouda, en particulier en Afrique.

Karim Khan va devoir faire oublier les revers de Fatou Bensouda. Incapable de faire arrêter l’ancien chef d’État soudanais Omar el-Béchir, la procureure gambienne a terminé son mandat sur un échec cuisant : le blanchiment définitif de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, en mars dernier, après dix années de procédure. Toute l’organisation du bureau du procureur – 300 personnes – est à revoir, selon un rapport d’audit publié à la fin de l’année dernière.

D. Israël est prêt à travailler à l’établissement de liens avec les pays à majorité musulmane d’Asie du Sud-Est, a déclaré jeudi son ambassadeur à Singapour, malgré leur condamnation en mai des frappes aériennes israéliennes sur Gaza.

Les trois États à majorité musulmane de la région – l’Indonésie, la Malaisie et Brunei – ont vivement fustigé les ripostes israéliennes pendant 11 jours d’hostilités avec le groupe terroriste du Hamas.

L’Indonésie, la Malaisie et Brunei ont exhorté les Nations Unies à intervenir et à arrêter « les atrocités perpétrées contre le peuple palestinien ».

Les trois pays n’ont pas de liens formels avec Israël et ont appelé à plusieurs reprises à la fin de l' »occupation par Israël des territoires palestiniens et à une solution à deux États basée sur les frontières avant la guerre du Moyen-Orient de 1967″.

Sagi Karni, ambassadeur d’Israël à Singapour, a déclaré que les critiques des dirigeants des trois nations n’étaient « pas honnêtes » et ignoraient « la vraie nature du conflit », qui, selon lui, était entre Israël et le Hamas et non le peuple palestinien. (i24News)

E. Le procureur général Avichai Mandelblit a promis jeudi soir de défendre les soldats de Tsahal et d’autres citoyens si la Cour pénale internationale les recherchait pour des « crimes de guerre » présumés.

S’exprimant lors d’une conférence à Bar-Ilan, M. Mandelblit a évoqué Karim Khan, qui vient de prêter serment en tant que nouveau procureur en chef de la CPI.

M. Khan n’a pas encore commenté le différend entre Israël et les Palestiniens, mais le procureur sortant Fatou Bensouda a ouvert une enquête pénale complète contre Tsahal et l' »entreprise de colonisation » en mars.

Le procureur général, qui était auparavant le principal avocat de Tsahal, a déclaré qu’Israël suivait de près les développements juridiques internationaux et qu’il « assurerait une représentation et une assistance complètes contre toute menace légale pour les citoyens et les soldats de l’État ».

« La CPI n’a pas compétence. Cette position a été soutenue par les principaux États-nations et les meilleurs experts juridiques », a-t-il rappelé. (i24News).

F. Deux heures après l’intronisation du nouveau gouvernement israélien, dimanche dernier, Joe Biden était le premier leader à contacter Naftali Bennett pour le féliciter. Il avait mis un mois, après sa prise de fonctions en janvier, pour contacter Benjamin Netanyahu… Les échanges diplomatiques sont tous, par essence, symboliques. Mais cet appel téléphonique, deux heures après l’élection du nouveau gouvernement israélien, avait quelque chose de particulièrement symbolique. Dimanche, Joe Biden était en effet le premier chef d’État à soulever son combiné pour féliciter le nouveau Premier ministre israélien, Naftali Bennett.

 

Partager :