Partager :

Bonjour Ilana, ce matin nous allons parler de deux domaines hightech développés par la Startup Nation : la « ModeTech » et le « SporTech ».

MODE ET TECHNOLOGIE. La technologie israélienne a joué un rôle central dans l’essor de la technologie de la mode, avec des start-ups et des designers locaux qui exploitent les points forts du pays dans des domaines tels que l’intelligence artificielle, le commerce électronique, la technologie 3D, et plus encore pour transformer à la fois la production et la découverte de produits de la mode.

Au cœur des turbulences mondiales causées par la crise du coronavirus, certaines de ces technologies mettent en évidence des façons nouvelles et innovantes pour les acheteurs et les designers d’interagir avec la mode tout en respectant les lignes directrices de la distanciation sociale et en préservant la sécurité du public – qu’il s’agisse de permettre des expériences d’achat en ligne plus fluides ou d’offrir de nouvelles perspectives d’apprentissage à distance.

Voici quelques-uns des acteurs dynamiques qui réinventent l’avenir de la mode :

・ La créatrice de renommée internationale Danit Peleg est pionnière dans le domaine émergent de  la mode imprimée en 3D. Elle a sorti la première collection entièrement imprimée en 3D – imprimée à partir d’imprimantes 3D de bureau à domicile – et propose maintenant des Cours en ligne sur la mode imprimée en 3D. Danit Peleg est également consultant pour les marques de mode qui cherchent à utiliser la technologie.

・ Fondée en 2015, Hexa a construit une plate-forme de visualisation 3D offrant aux clients une façon unique d’interagir avec les produits – du mobilier aux articles de mode – avant d’acheter. Parmi les grandes marques mondiales qui utilisent la plate-forme de l’entreprise, citons Target, H&M, Macy’s et Bed Bath & Beyond.

・ Pour que le commerce électronique puisse véritablement reproduire l’expérience en magasin, la recherche et la découverte en ligne doivent être plus intuitives et pertinentes par rapport  à ce que les clients recherchent réellement – et c’est là que le moteur AI Twiggle entre en jeu.

La technologie de Twiggle améliore les moteurs de recherche des détaillants et les plateformes de commerce électronique en leur permettant de comprendre la structure linguistique humaine, ce qui facilite la recherche, par exemple, d’une “robe bleue à rayures blanches”.

En outre, la plateforme d’analyse de recherche Twiggle Trends de l’entreprise génère des informations pour les détaillants et les spécialistes du marketing à partir des données de recherche des clients, pour ainsi permettre aux industriels de découvrir les dernières tendances au fur et à mesure qu’elles se manifestent.

Alors que la technologie continue d’imprégner le monde de la mode, l’écosystème israélien offre à la fois une riche histoire institutionnelle – incarnée par ses designers et institutions de renommée mondiale comme l’école supérieure d’ingénierie et de design Shenkar – ainsi qu’une solide expertise dans des secteurs verticaux stratégiques, de l’IA à l’impression 3D et au-delà. Des défilés au commerce en ligne, l’avenir de la mode est là – et Israël contribue à le construire.

SPORTECH.

Comptant plus de 200 startups ayant des activités liées au sport, Israël est considéré comme un des pays leader dans le développement de technologies révolutionnaires pour l’industrie du sport.

Israël a vu une large recrudescence des activités de ses startups dans la Sport Tech, avec une large gamme de solutions allant de plateformes innovantes qui réinventent l’expérience de visionnage des supporters jusqu’aux outils pour améliorer les performances des athlètes.

Ce marché qui brasse plusieurs milliard de dollar devrait tripler dans les prochaines années car il change notre manière de regarder, de jouer et d’apprécier le sport, en ligne et hors connexion.

La Sport Tech en Israël peut être classée en plusieurs segments:
• Data Analytics
• Media et diffusion
• Technologies “wearable” (à porter sur soi) et amélioration des performances
• Le stade du future
• Engagement des supporters
• E-Sport

Le monde de la high-tech israélienne se passionne pour le Sportech, comme le démontre le succès de plusieurs start-ups. Parmi elles, Replay Technologies. Acquise par Intel pour $170 millions, la start-up a développé un système avancé permettant de visualiser les événements sportifs à 360 degrés. Avec 28 caméras placées autour du terrain de basket ou de baseball, le spectateur peut revoir les actions de jeux sous plusieurs angles dont la caméra  subjective. Déjà utilisé par la NFL (ligue de baseball US), la technologie a débarqué en Europe dans la ligue espagnole de football.

La vidéo et la retransmission d’images sont des technologies très développées en Israël attirant les investisseurs du monde entier mais aussi des stars du sport. Playsight, une start-up a développé la technologie “smartcourt”, un système de caméras adapté au départ pour les terrains de tennis et aujourd’hui utilisé dans 20 sports différents.

Israël ne s’est jamais distingué pas par ses performances sportives, par son palmarès de médailles lors des grandes compétitions mais l’Etat hébreu a su sortir son épingle du jeu en attirant les plus grands acteurs innovants mondiaux sur son territoire (plus de 350 sièges). Intel y a d’ailleurs implanté son centre mondial de recherche et développement qui incube et accélère, entre autres, des acteurs de la Sport Tech de demain.

Récemment, des entrepreneurs, industriels, investisseurs, scientifiques se sont succédés sur la tribune du Bloomfield Stadium et celle du Tel-Aviv Stock Exchange.

Plus de 500 participants, venus des quatre coins du monde, se sont retrouvés pour construire, ensemble, les contours du sport de demain. Et, l’organisateur de ce sommet, Colosseum, se positionne comme la plateforme, le porte-voix de ces pépites israéliennes.

On y trouve des technologies autour de l’intelligence artificielle, de l’analyse en temps-réel, des capteurs de mouvement et la vidéo, souvent issues des transferts de la R&D militaires sur lesquels Israël excelle.

Deloitte a répertoré plus de 200 start-up liées à la SporTech dont 41 d’entre-elles avaient levé plus de 380 millions de dollars.

WSC, MinuteMedia, LiveU ou encore freeD font partie de ce groupe de licornes. Les acteurs présents comme Le Tremplin, Sports TechX, Sport Lab Copenhagen, les écosystèmes brésiliens et australiens, ou encore des marques incontournables dans le Sport (Microsoft, UEFA, FIFA …) prouvent que le monde regarde les technologies israéliennes.

Affaires à suivre pour Tokyo 2020 et … Paris 2024. (Yoann Duval  et Managing Direct @SportUnlimitech)

Partager :