Partager :

LES CAFES D’ISRAËL. (N°4). Dans IsraelValley, vous allez découvrir les 100 meilleurs cafés d’Israël (il nous reste 96 à vous présenter!). Tous les cafés cités auront été visités. Il ne s’agit pas de pubs dissimulées. (Nous payons toujours notre café et le pourboire – même si parfois le service est d’une parfaite nullité).

C’est l’un des endroits les plus romantiques de Tel-Aviv. Peu de francophones. Pas d’enfants. Peu de couples LGBT. Des couples hétérosexuels en grand nombre. Des jeunes fous de surf et de soleil sont là. Peu de cris dans ce lieu magique. Si vous aimez les bikinis, c’est le bon lieu.

Le café expresso commandé par nos soins au Manta Ray est servi « à l’israélienne ». Sans chichi. Brutal. Le goût du café est assez moyen. Visiblement la machine à café n’a pas été nettoyée depuis bien longtemps. 10 shekels pour un gobelet livré par un serveur désinvolte… qui s’intéresse, le regard gourmand, plutôt aux jeunes femmes en string. Alors pourquoi le Manta Ray fait partie du haut de notre sélection? La réponse :

Couché sur le sable,vous profiterez d’une vue magnifique sur le vieux Jaffa, son port et ses tours. Selon (1) : « Un cadre qui, à lui seul, fait le succès du Manta Ray : un pavillon situé sur la plage, avec de grandes fenêtres et une terrasse en été, d’où l’on voit déferler les vagues et le soleil se coucher en faisant scintiller la mer ». Il est clair que le Manta Ray est incontournable. Le vendredi après-midi des DJ sont là.

Au loin le bruit des matkots résonne. Selon (2) : « C’est un son caractéristique qui s’entend à des dizaines de mètres. Un bruit sourd et répétitif au débit de mitraillette : tac-tac-tac.

Ce son, c’est celui du « matkot », l’équivalent de notre jeu de raquettes de plage qui fait un malheur à Tel-Aviv. Ici, pas question de raquette en bois ni de balle molle.

La chose est prise au sérieux : on joue avec une « vraie » balle et des raquettes en carbone qui coûtent plus d’une centaine d’euros. Les joueurs ne plaisantent pas avec la discipline. Erigé par ­certains comme sport national en Israël, le mat­kot est un jeu populaire et intergénérationnel ».

N’hésitez pas de vous rendre au Manta Ray (le café de plage. Pas le restaurant situé de l’autre côté du petit café, non-casher, qui ne fait pas l’objet de cette news)

(1) le petitfute.com

(2) www.lemonde.fr

Partager :