Partager :

« La marche se tiendra le mardi 15 juin 2021, dans un format qui doit convenir à la police et aux organisateurs de la marche [des Drapeaux], » lit-on dans un communiqué du bureau du Premier ministre publié mardi soir.

La marche de militants israéliens d’extrême droite qui était prévue jeudi à Jérusalem avait été annulée par les organisateurs, son parcours n’ayant pas été autorisé par la police.

Le parcours de la marche qui devait se dérouler en partie dans les quartiers palestiniens de la Vieille ville n’a pas été autorisé par la police, ce qui avait provoqué son annulation, avait affirmé à l’AFP le porte-parole d’un des mouvements organisateurs de la manifestation.

La proposition de compromis a été présentée par le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Benny Gantz et signée par les ministres.

La marche aurait donc lieu deux jours après que la Knesset aura tenu un vote de confiance pour approuver le nouveau gouvernement, qui écarterait Netanyahu du pouvoir.

Depuis plusieurs jours, les appels s’étaient multipliés, y compris venant de la part du ministre de la Défense israélien Benny Gantz, pour interdire cet évènement susceptible de raviver les tensions.

« Le commandant de la police n’est pas capable de défendre des marcheurs dans les rues de Jérusalem avec des drapeaux d’Israël (…) c’est une capitulation honteuse devant le terrorisme et les menaces du Hamas », avait réagi lundi l’un des organisateurs, Bezalel Smotrich, chef du parti d’extrême droite Sionisme religieux.

Times of Israel.

Partager :