Partager :

Dans la chronique High-Tech de Daniel Rouach ce lundi à 7h05, dans le Morning de Radio J, au micro d’Ilana Ferhadian, le président de la chambre du commerce et de l’industrie Israël-France (Tel-Aviv), s’est intéressé à la startup co-fondée par Naftali Bennett. 

« Nous allons parler de Cyotta, la firme lancée par Naftali Benett qui pourrait devenir Premier Ministre.

Diplômé en droit de l’université hébraïque de Jérusalem, Naftali Benett a co-fondé Cyotta, spécialisée dans la lutte contre la fraude sur Internet avec des amis qu’il avait rencontré dans Tsahal. La spécialité de Cyotta : un système anti-fraude destiné aux banques et organismes financiers aux Etats-Unis, Canada, Grande-Bretagne, Japon et Espagne…

Ses investisseurs initiaux étaient Giza Venture Capital, Israel Seed Partners, Poalim Ventures, Dresdner Kleinwort Wasserstein, JAFCO Investment (Asia Pacific) Ltd., and RRE Ventures. Au moment de sa vente Cyotta avait réalisé un chiffre d’affaires de 15 millions de dollars avec une croissance annuelle très forte de 100% an.

Cyotta a été créée en 1999, et au moment de sa vente à RSA Security pour un montant de 145 Millions de dollars, elle avait déjà levé $30 Millions auprès d’investisseurs.

Naftali Bennett est né à Haïfa. Un point important : les parents de Benett ont émigré des États-Unis vers Israël. Il détient donc la nationalité américaine au moment du lancement de Cyotta, et cela lui facilite la vie de manière certaine. Bennett et son épouse Gilat ont vécu ensemble durant quatre ans avant leur mariage. (Ils ont à présent quatre enfants et vivent à Ra’anana).

En 1999, à l’époque où il était encore dans le monde des affaires, Naftali Bennett avait créé plusieurs start-up. Il était alors parti pour les Etats-Unis d’où il avait dirigé sa startup.

Dans l’Upper East Side new-yorkais, il a dirigé sa start-up de manière brillante sous un mode « commando ». Il y était resté jusqu’en 2006 comme directeur d’un département de RSA.

Récemment Naftali Bennett avait exprimé sa fierté et son émotion après avoir bénéficié du bienfait d’une application développée par Cyotta. Il avait reçu un appel de Cyotta l’informant qu’elle avait bloqué une tentative de vol à partir de sa carte de crédit:

« Anecdote émouvante, je viens de recevoir un appel de la société Cyotta qui m’a dit que quelqu’un avait tenté d’effectuer des achats à partir des coordonnées de ma carte de crédit, mais qu’elle avait intercepté cette tentative à temps et bloqué le processus ».

Pour résumer : Naftali Bennett qui a servi dans la prestigieuse unité « Sayeret Matkal », comme M. Netanyahou, s’est imposé au tournant des années 2000 comme l’un des ténors de la « start-up nation ».

La kippa tricotée colle au crâne dégarni, a fait sienne une qualité israélienne : la Houtzpa, soit le culot. Naftali Bennett connaît bien les Etats-Unis pour avoir passé une partie de son enfance et de sa vie d’adulte de l’autre côté de l’Atlantique. Une proximité avec l’allié américain qui représente un atout certain quand on brigue le pouvoir en Israël.

« J’aurais pu finir ma vie à boire des cocktails dans les Caraïbes », dit-il souvent, une manière de vanter le sacrifice qu’il a fait en troquant la sérénité des plages turquoise pour le vacarme de la Knesset ».

ISRAËL ET NEW YORK

L’Importance de New-York pour le hightech israélien? Plus de 500 entreprises israéliennes dans l’État de New York ont généré $34 milliards de recettes totales. Quatre sociétés privées israéliennes basées à New York ont ​​dépassé le cap de l’évaluation d’un milliard de dollars en 2020, portant le nombre total de licornes israéliennes à 9.

Riskified, Sisense, VAST Data et Via ont rejoint Compass, Lemonade, Payoneer, Taboola et The We Company le club de sociétés israéliennes privées évaluées à 1 milliard de dollars ou plus. “Il est remarquable que le nombre de licornes israéliennes basées à New York ait presque doublé en 1 an. New York devient de plus en plus indispensable à l’écosystème d’innovation d’Israël ».

En 2019, Riskified , un fournisseur de services de prévention de la fraude dans le commerce électronique dont le siège social est à Tel Aviv et Manhattan, a levé 165 millions de dollars pour une évaluation de 1 milliard de dollars. En 2020, Sisense , une société d’analyse commerciale, a annoncé un tour de 100 millions de dollars qui a poussé sa valorisation à plus d’un milliard de dollars. En 2020, le service de covoiturage Via a obtenu un investissement de 200 millions $ qui a catapulté son évaluation à 2,25 milliards $. 

Et 2020, la société de stockage de données VAST Data a clôturé un tour de 100 millions de dollars basé sur une évaluation de 1,2 milliard de dollars. La plateforme de freelance en ligne Fiverr a atteint le statut de licorne en 2019 avant de devenir publique en juin 2019. En octobre 2019, Outbrain – qui approche déjà du seuil du milliard de dollars – a fusionné avec l’israélien Taboola , unifiant la place des sociétés de publicité numérique dans le groupe.

You May Like
Partager :