Partager :

Pour le moment, le marché des montres connectées est largement dominé par l’Apple Watch. Néanmoins, malgré les lacunes de son écosystème, Google n’a pas encore abandonné ce marché. Cette année, la firme a d’ailleurs pu finaliser l’acquisition de Fitbit, un spécialiste des montres connectées qu’il a racheté à 2,1 milliards de dollars. Fitbit est très utilisé en Israël. Et ses derniers développements intéressent beaucoup les utilisateurs de Tel-Aviv.

Selon (1) : « Grâce aux produits et aux technologies de Fitbit, Google espère mieux se positionner sur le marché des montres connectées. En effet, à l’instar de l’Apple Watch, les montres connectées de Fitbit se focalisent principalement sur le suivi de la santé et des exercices physiques.

Par exemple, actuellement, les produits Fitbit proposent déjà une fonction de suivi du sommeil. Celle-ci vous dévoile des informations sur la qualité de votre sommeil en enregistrant des données provenant des capteurs de mouvement et du capteur de battements cardiaques. Et bientôt, les produits Fitbit pourraient également se doter d’un détecteur de… ronflements.

Pour le moment, aucune annonce officielle n’a encore été faite au sujet de cette nouvelle fonctionnalité. Néanmoins, en fouillant dans le code de l’application Android de Fitbit, le site 9to5Google aurait découvert l’existence de cette fonctionnalité.

Nos confrères expliquent que pour le moment, ce détecteur de ronflements n’a pas encore fait l’objet d’un déploiement. Néanmoins, ceux-ci auraient été en mesure d’activer la fonctionnalité durant une courte période.

Et grâce à cela, 9to5Google a été en mesure de découvrir comment cette nouveauté fonctionnera lorsque celle-ci sera déployée.

Si vous ronflez trop, Google vous le dira

Voici ce qu’indiquerait l’application : « Pendant le sommeil, le microphone de votre appareil Fitbit peut surveiller le bruit, y compris les ronflements de vous ou de quelqu’un à côté de vous. Tout au long de la nuit, nous recherchons :

  • Intensité sonore : nous analysons le niveau de bruit (à quel point il est fort ou silencieux) pour déterminer le niveau de bruit de base.
  • Événements de ronflement : nous recherchons des bruits spécifiques aux ronflements. Lorsque notre algorithme détecte un événement plus fort que le niveau de bruit de base, il effectue un calcul pour décider s’il s’agit d’un ronflement ou autre. Si le niveau de bruit dans votre pièce est plus fort que le ronflement, cette fonction risque de ne pas pouvoir capter le ronflement. »

Ce détecteur de ronflements afficherait trois types de résultats : « aucun à léger » si vous ronflez durant moins de 10 % de la durée de votre sommeil, « modéré » si c’est 10 % à 40 %, et « fréquent » si c’est 40 %. Outre cela, l’utilisation du microphone permettra aussi aux produits Fitbit de vous donner une idée du niveau sonore du bruit ambiant dans votre chambre (indépendamment des ronflements).

Bien entendu, pour le moment, en attendant une annonce officielle de Google, toutes ces informations sont encore à considérer avec prudence. Mais en tout cas, l’annonce d’une telle fonctionnalité permettrait à la firme de muscler ses produits dans le domaine de la santé. Néanmoins, il n’est pas sûr que tout le monde autorise un produit Google à activer le micro toute la nuit, pour des raisons de confidentialité.

Pour rappel, lors de sa conférence I/O, Google a annoncé un nouveau partenariat avec Samsung. Les deux entreprises ont décidé de fusionner leurs plateformes pour montres connectées, afin de mieux faire face à la concurrence de l’Apple Watch. Et outre cela, Google a également annoncé l’intégration de fonctionnalités développées par Fitbit à son écosystème Wear OS.

Et pendant ce temps, des rumeurs circulent au sujet du développement par Apple de nouveaux capteurs qui détecteraient le taux de glucose ainsi que le taux d’alcool dans le sang pour les prochaines montres Apple Watch. »

(1) presse-citron.net/
Partager :