Partager :

Un groupe de professionnels juifs et arabes de l’écosystème des soins de santé – membres des secteurs académiques et technologiques, médecins – ont émis une déclaration d’intention intitulée « briser les barrières » en anglais, en hébreu et en arabe, appelant le public israélien à guérir les blessures de la société.

« Nous, femmes et hommes de tout le secteur du système des soins de santé, de la recherche médicale et de l’industrie technologique liée à la santé en Israël, un groupe traversant toutes les communautés, les sociétés et les religions, appelons les Israéliens à se dresser contre les incitations, contre les violences et contre la haine et à guérir les blessures », note la déclaration qui a été postée sur les plateformes de réseaux sociaux.

« Nous qui vivons, Juifs et Arabes, dans un esprit de coexistence au quotidien dans les hôpitaux, dans les dispensaires, dans les laboratoires de recherche et dans les entreprises du secteur technologique de la santé, savons que l’alternative que nous proposons est possible, comme la majorité des citoyens de ce pays le sait aussi ».

« Au cours de l’année passée, nous nous sommes battus côte à côte contre la pandémie de COVID-19 et nous avons gagné ensemble. Aujourd’hui, chacun d’entre nous – Juifs, musulmans, chrétiens, et autres personnes de toutes confessions – devons agir dans un esprit d’égalité, de partenariat réel et de respect afin de retrouver la paix et la sécurité personnelle, au nom de tous. Dans le secteur de la santé, cette réalité est déjà bien vivante et vibrante. Faisons-la vivre dans tous les secteurs de la vie. Parce que nous sommes des frères ».

Cette initiative a été lancée par le docteur Tuvik Beker, directeur-général de Pangea Therapeutics, start-up spécialisée dans l’oncologie de précision, et co-fondateur de MedAware, une start-up qui aide à réduire les erreurs de prescription.

Beker fait partie du 8400 Network, formé de professionnels des soins de santé, d’investisseurs, de fonds de capital-risque, de start-ups, d’hôpitaux, d’universités et de travailleurs du secteur public qui cherchent à faire des technologies de santé et de la bio-convergence le nouveau moteur de croissance de l’économie israélienne.

Source : Times of Israel (Copyrights).

Partager :