Partager :

Le président de la compagnie aérienne israélienne El Al David Brodet a annoncé dimanche qu’il quitterait son poste après y avoir passé sept mois.

Brodet a déclaré qu’il quittait son poste après avoir atteint les objectifs qu’il s’était fixés lorsqu’il a rejoint la compagnie aérienne en période de crise. « Je suis venu pour accomplir un devoir de réserve », a déclaré Brodet dans un communiqué. « J’ai fixé mes objectifs et je suis heureux de dire qu’ils ont été atteints. Mon devoir de réserve a donc pris fin. » Brodet quittera ses fonctions à la fin du mois et un nouveau président doit encore être nommé.

La compagnie aérienne a déclaré la semaine dernière qu’elle prévoyait de supprimer 1 900 emplois, soit près d’un tiers de son personnel, dans le cadre d’un processus qui s’achèvera au deuxième trimestre de l’année, afin de se remettre de l’impact de la pandémie de coronavirus.

Le transporteur national a déclaré une perte de 86 millions de dollars au premier trimestre de l’année, contre une perte de 140 millions de dollars à la même période l’année précédente. Les recettes ont chuté de 64 %, passant de 321 millions de dollars à 117 millions de dollars au cours de la même période l’année précédente, et les coûts, y compris les salaires et le carburant pour avion, ont diminué de 54 %. Pour l’ensemble de l’année 2020, sur fond de pandémie, El Al a vu sa perte nette bondir à 531 millions de dollars, contre 60 millions de dollars en 2019.

Pendant la pandémie, qui a entraîné la suspension du trafic aérien et une chute du tourisme dans le monde entier, la compagnie aérienne a changé de propriétaire. Eli Rozenberg, 28 ans, est devenu propriétaire en septembre via la société Kanfei Nesharim, dans le but de réhabiliter une compagnie aérienne en difficulté avant même la pandémie. Le père de Rozenberg, Kenneth (Kenny) Rozenberg, qui a financé l’opération pour son fils, est le fondateur et le PDG de Centers Heath Care, une chaîne de maisons de retraite aux États-Unis.

Après que Kenny Rozenberg a immigré en Israël au début de l’année, il a été autorisé par le gouvernement à rejoindre son fils aux commandes de la compagnie et a été nommé directeur au début du mois.

Source et copyrights : Times et El Al.

Partager :