Partager :

La flambée de violence en Israël et à Gaza a continué de se répercuter dans le monde entier. Un village des Pays-Bas rend hommage à Israël. Des drapeaux partout…

Ofer Petersburg : « How fun to wake up like this: a tourist fishing village in the Netherlands that hosts Israeli tourists decided to place the israel flags in every house as a sign of solidarity ».

LE PLUS. Radio-Canada : « Un rassemblement en soutien à Israël a été organisé en matinée dans le centre-ville de Montréal et les esprits se sont échauffés lorsque des manifestants pro-Palestiniens se sont approchés de protestataires pro-Israël. Des altercations ont eu lieu entre les deux groupes.

La manifestation a finalement été déclarée illégale par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) à 14 h 30. Des gaz lacrymogènes ont été lancés par les forces antiémeute. L’intervention policière s’est poursuivie en soirée. De petits groupes s’étaient dispersés dans le centre-ville. Les policiers du SPVM ont procédé à 15 arrestations pour divers actes criminels, dont agression armée, méfait et entrave au travail des policiers, et ont délivré 76 constats d’infraction. Quatre personnes, dont trois policiers, ont subi des blessures mineures lors de la manifestation.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a réagi aux événements dimanche soir sur son compte Twitter en précisant que Montréal est une ville de paix, qui a la réputation bien méritée d’être une ville avec différentes communautés qui vivent ensemble dans la paix et la sécurité.

Elle a également rappelé que manifester est un droit, mais que l’intolérance, la violence et l’antisémitisme n’ont pas leur place dans la métropole.

Le chef de l’opposition officielle à l’Hôtel de Ville de Montréal, Lionel Perez, a également condamné la violence observée dans la manifestation d’aujourd’hui.

Les deux manifestations ont été déclarées illégales par le Service de police de la Ville de Montréal. Les forces antiémeute sont intervenues pour disperser les rassemblements.

La manifestation pro-Israël au square Dorchester se voulait pourtant pacifique, selon les organisateurs. Des musiciens ont été conviés en matinée, les participants ont chanté et des discours ont été prononcés en faveur de la paix au Proche-Orient.

L’objectif était de soutenir Israël, en pleine escalade de violences avec Gaza, mais aussi de célébrer l’existence et la légitimité du peuple israélien .

Daniel Benlolo, du clergé de la congrégation Beth Shalom, l’un des organisateurs de cet événement, a notamment assuré que ce rassemblement n’était pas une réponse aux manifestations pro-Palestiniens.

Certains manifestants pro-Palestiniens, qui s’étaient rassemblés à la place du Canada dimanche matin, ont toutefois fait part de leur incompréhension face à la démarche de l’événement.

Il faut juste être humain pour comprendre que ce qui se passe en ce moment en Palestine, c’est injuste et inacceptable, a ajouté Tamar Abou-Said, un jeune manifestant d’origine palestinienne.

Ils appelaient le premier ministre Justin Trudeau à condamner fermement les frappes d’Israël contre les territoires palestiniens.

Justin Trudeau a plutôt critiqué sur son compte Twitter les manifestants qui ont fait usage de violence et de propos haineux au pays samedi et dimanche.

« On a tous le droit de se réunir pacifiquement et de s’exprimer librement au Canada, mais on ne tolérera pas l’antisémitisme, l’islamophobie ou la haine. On condamne fermement les propos et la violence méprisables dont on a été témoins lors des manifestations cette fin de semaine », a-t-il écrit.

Partager :