Partager :

Nucleix, fondée en 2008 et basée à Rehovot, est une société de biopsies liquides qui innove dans le traitement du cancer par une détection plus précoce de la maladie, et elle a obtenu 55 millions de dollars pour financer le développement de son produit phare, Lung EpiCheck.

Le tour de table sursouscrit a été mené par RA Capital Management, et comprenait de nouveaux investisseurs en sciences de la vie et des fonds gérés par BlackRock, Lilly Asia Ventures, LYFE Capital et MILFAM. Selon un porte-parole de la société, Nucleix a levé environ 94 millions de dollars de fonds à ce jour.

Nucleix utilisera cet investissement pour faire progresser la plateforme EpiCheck pulmonaire en tant que test très sensible, facile à déployer et rentable pour la détection précoce du cancer, a déclaré Chris Hibberd, directeur général de Nucleix.

« La détection précoce du cancer à partir d’un échantillon de sang est comparable à l’écoute d’un murmure dans une pièce bondée – vous devez séparer un signal faible d’un bruit de fond considérable », a déclaré Hibberd. « EpiCheck minimise la perte d’échantillon et le bruit de fond tout en détectant des signaux épigénétiques de cancer infimes avec une plus grande sensibilité que les autres technologies. »

Le test EpiCheck pour le poumon utilise une technologie NGS et PCR pour l’analyse très sensible des changements subtils et spécifiques à la maladie dans les marqueurs de méthylation de l’ADN. La technologie EpiCheck examine la séquence d’ADN de l’échantillon – qui est presque identique dans tous les tissus de l’organisme – et recherche des changements importants dans le schéma de méthylation qui peut être un marqueur de cancer.

« Ce que nous envisageons, c’est un simple test sanguin… qui permettrait vraiment de repérer les patients à haut risque et de les orienter vers la voie qui peut sauver des vies », a déclaré M. Hibberd.

Selon le Center for Disease Control and Prevention (CDC), les personnes qui fument des cigarettes ont 15 à 30 fois plus de risques d’avoir un cancer du poumon que les non-fumeurs. M. Hibberd a ajouté que la détection précoce du cancer du poumon chez ces patients à haut risque peut se traduire par un taux de survie 10 fois supérieur en cinq ans par rapport à une détection à un stade plus avancé.

Cette année, Nucleix a ouvert un nouveau bureau à Sorrento Valley et avec 33 employés basés à San Diego, Hibberd a déclaré qu’ils prévoient de faire plus d’embauches au cours de l’année prochaine.

Source : Sdbj & Israël Valley

Partager :