Partager :

Le gouvernement américain, par le biais de l’Initiative Stevens parrainée par le Département d’État, s’associe à l’organisation à but non lucratif Games for Change pour lancer un « programme d’échange virtuel » destiné aux adolescents des États-Unis, des Émirats arabes unis, de Bahreïn et d’Israël. L’objectif de ce programme, appelé Game Exchange, est de réunir des étudiants « dans le cadre d’un dialogue et d’une collaboration créatifs fondés sur un intérêt commun pour les jeux vidéo et la conception de jeux ».

Le programme soutiendra 2 700 participants de la 6e à la 12e année, qui seront réunis en équipes et devront travailler sur au moins deux projets basés sur un objectif de développement durable des Nations unies de leur choix. Des enseignants formés au programme de conception de Games for Change guideront le travail, tandis que des « mentors issus du monde universitaire, de l’industrie des jeux et des anciens de Game Exchange apporteront leur soutien et leurs commentaires ». Les participants auront également la possibilité d’assister à des « game jams » virtuels et en personne (une fois la pandémie terminée, sans doute). À la fin de chaque année scolaire, les équipes soumettront leurs travaux à un concours du Game Exchange, les finalistes et les gagnants étant annoncés lors d’une cérémonie de remise des prix.

« J’ai pensé qu’il était important d’être là où les gens en sont », a déclaré au Washington Post Marie Royce, ancienne secrétaire d’État adjointe aux affaires éducatives et culturelles, qui a participé à l’élaboration du programme. « Les jeunes ont quelque chose en commun et c’est qu’ils jouent aux jeux vidéo. Je pense qu’il est important d’avoir des initiatives autour des jeux vidéo. C’est une occasion de donner à tout le monde une chance d’avoir un échange ».

« En créant des jeux vidéo, les gens développent d’énormes compétences qui sont impliquées dans cette industrie. Ils sont plus à même de penser de manière critique, de développer des compétences en STEM (sciences, technologie, ingénierie et Mathématiques) et de développer des compétences en leadership. »

Les participants comprendront des collèges et des lycées d’Atlanta, de Detroit et de New York (les écoles spécifiques seront sélectionnées ultérieurement), le ministère de la Jeunesse et des Sports de Bahreïn, le collège Beit Berl d’Israël, le collège Shenkar d’ingénierie, de design et d’art, et le twofour54 Abu Dhabi aux Émirats arabes unis. Le programme est prévu pour durer jusqu’en juin 2023.

Les programmes d’échanges culturels sont des outils inestimables pour promouvoir la paix, la compréhension et le développement, mais il semble clair que Game Exchange est destiné à être principalement un accord à sens unique. « La conception de jeux est une exportation, il existe une expertise américaine que nous pouvons apporter à d’autres parties du monde », a déclaré Susanna Pollack, présidente de Games for Change.

Source : PC Gamers & Israël Valley

 

Partager :