Partager :

Bien qu’elle soit une réalité inévitable de la vie, la mort est un sujet difficile à aborder. C’est aussi un fardeau extraordinairement lourd pour les personnes qui ont perdu un être cher, tant sur le plan émotionnel que logistique. Dans les semaines et les mois qui suivent le décès, les gens peuvent passer des centaines d’heures à organiser des funérailles, à valider un testament, à gérer les finances du défunt et à nettoyer ses biens.

La start-up Empathy, dont le siège est en Israël, recrute actuellement pour divers postes techniques dans ses bureaux de New York et apporte un soutien technologique à ce secteur réputé pour son aversion pour la technologie.

Selon Ron Gura, cofondateur et PDG d’Empathy, l’hésitation de la technologie à s’attaquer à la logistique de la mort est largement due à « l’optimisme inhérent à la nature humaine ». Cependant, le manque d’innovation jusqu’à présent a conduit à des « occasions manquées » d’aider les familles en deuil, les laissant « accablées et mal desservies. »

« La logistique est rendue difficile par le deuil, et le deuil est rendu plus difficile par la logistique », a déclaré Gura dans un communiqué. « Les logiciels peuvent et vont jouer un rôle énorme pour aider les familles à faire face à la perte d’un être cher et, nous l’espérons, entraîneront un changement bien nécessaire dans l’industrie en général. »

Empathy fait cela en servant de « compagnon numérique » pour les familles endeuillées, en rationalisant la bureaucratie de la fin de vie et en automatisant les processus impliqués dans la gestion des affaires d’un être cher après son décès. Les utilisateurs n’ont qu’à fournir quelques détails sur leur situation particulière, et la plateforme les guide à travers un processus personnalisé, étape par étape, de tout ce dont ils doivent s’occuper – de l’organisation des funérailles aux invitations, en passant par la gestion du testament et l’organisation d’une assistance au deuil pour eux-mêmes.

Le logiciel est également accompagné d’un soutien humain, offrant aux utilisateurs une assistance à la fois émotionnelle et pratique, conçue pour être utile et, oui, empathique.

« L’industrie de la fin de vie est un grand secteur qui n’a pas été touché par la vague de transformation numérique qui se produit dans toutes les autres industries », a déclaré Joel Cutler, cofondateur et directeur général de General Catalyst, dans un communiqué. « Empathie est unique en ce qu’elle aborde à la fois l’angoisse émotionnelle et logistique de la perte. Nous pensons que c’est la technologie et l’expérience qui peuvent grandement bénéficier à chaque famille. »

Michael Eisenberg, cofondateur d’Empathy, pense que le modèle de l’entreprise est idéal pour le côté logistique, en améliorant la façon dont nous « gérons les fardeaux qui accompagnent la mort. »

« Lors d’un deuil, de nombreuses familles n’ont pas la tête à faire face aux tâches et à la bureaucratie. En combinant la technologie financière et la compréhension émotionnelle, Empathy a construit un produit pour les proches avec la compassion au cœur. »

Source : BuiltinNYC & Israël Valley

Partager :