Partager :

SOUDAN. Une bonne nouvelle pour Israël. La pire décision pour le mouvement BDS qui encaisse un KO bien mérité  envoyé cette fois-ci par le Soudan. Le conseil des ministres soudanais a approuvé mardi un projet de loi visant à abroger le boycottage d’Israël en vigueur depuis 63 ans, après la normalisation par le Soudan de ses relations diplomatiques avec l’Etat hébreu fin 2020.

« Le conseil des ministres a approuvé un projet de loi abrogeant la loi sur le boycottage d’Israël datant de 1958 pour l’année 2021 », a-t-il indiqué dans un communiqué.

Ce texte doit encore être approuvé par la plus haute autorité du pays, le conseil de souveraineté, pour avoir force de loi.

Le conseil des ministres a également réaffirmé « la position ferme du Soudan » en faveur de la solution à deux Etats avec la création d’un Etat palestinien aux côtés de celui d’Israël.

La loi de 1958 interdit les échanges commerciaux avec l’Etat hébreu, avec des personnes de nationalité israélienne ou encore avec des entreprises appartenant à des Israéliens. De même, elle interdit l’importation de produits fabriqués ne serait-ce que partiellement en Israël.

Toute personne violant ce boycottage risque jusqu’à dix ans de prison ainsi qu’une lourde amende.

Longtemps un pilier du front anti-Israël en Afrique du Nord, Khartoum a notamment accueilli un sommet arabe quelques semaines après la guerre des Six-jours en 1967 où a été énoncée la résolution des « trois non » : non à la paix, à la reconnaissance et à la négociation avec l’Etat hébreu.

Times et IsraelValley

Partager :