Partager :

Israël et l’Inde sont deux pays qui se targuent d’une solide base d’innovation et qui se concentrent sur le développement axé sur la technologie. Mais tous deux ont pris du retard dans le déploiement de la 5G. Alors qu’ils commencent à construire leurs infrastructures 5G respectives, il est essentiel de garder à l’esprit l’exemple de la Corée du Sud, où le développement insuffisant d’applications a limité les bénéfices de la 5G. Ainsi, après la mise en place rapide de l’infrastructure 5G, plus d’un demi-million d’utilisateurs sud-coréens ont rendu leur abonnement 5G en 2020 en raison du manque de contenu et de services pertinents et attrayants.

L’Inde et Israël ont une réelle opportunité de coopération pour éviter cela. Une technologie et une infrastructure solides basées sur les applications, soutenues par la politique gouvernementale, atténueront probablement les préoccupations des opérateurs de télécommunications en matière d’investissement en capital.

S’exprimant lors d’une récente table ronde, le consul général d’Israël à Bengaluru, Jonathan Zadka, a souligné qu’Israël et l’Inde sont tous deux pleinement intégrés dans l’économie mondiale des applications, mais qu’une plus grande coopération est nécessaire lorsqu’il s’agit de la technologie profonde.

C’est là que les deux gouvernements devraient permettre aux entrepreneurs et aux innovateurs de travailler ensemble. La création d’un groupe de travail de haut niveau entre Israël et l’Inde peut réunir des dirigeants de l’industrie, des décideurs politiques et des universitaires pour identifier les possibilités de collaboration. L’établissement de centres d’excellence (CoE) communs axés sur les technologies émergentes pourrait être une autre étape, permettant la recherche et le développement de talents. Cet effort peut être bilatéral par nature, mais il peut également tirer parti des forces d’autres acteurs tels que Taïwan, le Japon et Singapour.

Une telle coopération entre les puissances moyennes est essentielle alors que la concurrence technologique entre les États-Unis et la Chine s’intensifie. La politique américaine s’est principalement concentrée sur les préoccupations sécuritaires relatives à la 5G. Washington a appelé ses alliés à rejoindre son initiative « Clean Network », qui dispense la Chine de toute implication dans les réseaux de télécommunications. Malgré cela, un découplage technologique sino-américain complet semble hautement improbable. Néanmoins, cette dynamique tendue représente un défi stratégique pour les autres États.

Par conséquent, des facteurs tels que la sécurité, la confiance et la résilience de la chaîne d’approvisionnement doivent guider les décisions relatives à la coopération entre l’Inde, Israël et d’autres États partageant les mêmes idées. En tant que démocraties, l’Inde et Israël doivent faire preuve de prudence dans l’approvisionnement de leur matériel et s’efforcer de tirer parti des avantages comparatifs et d’atténuer les risques.

Une telle approche est susceptible de trouver un écho favorable auprès du secteur privé également. La géopolitique de la haute technologie influence de plus en plus les décisions des entreprises. Les entreprises se tournent vers les États pour créer des voies de collaboration avec le secteur privé afin de renforcer la résilience et les opportunités. Un partenariat 5G à multiples facettes et clairement défini entre l’Inde et Israël pourrait ouvrir la voie à de nouvelles opportunités.

Source : Hindustantimes & Israël Valley

Partager :