Partager :

Des données de la Banque d’Israël montrent que cette année l‘utilisation d’espèces a augmenté. Non seulement l’utilisation d’espèces a diminué, mais même l’utilisation des cartes de crédit a diminué. Les gens sont passés au paiement avec leur téléphone.  Beaucoup de restaurants et de travailleurs indépendants préfèrent travailler avec des espèces pour ne pas payer de taxes et d’impôts.

Dans le cadre de son plan de lutte contre la fraude, jeudi 23 octobre 2014, le gouvernement israélien avait approuvé à l’unanimité les recommandations du comité Locker, qui limite l’utilisation de cash en Israël.

La loi sur la limitation des espèces en Israël. (cpa-dray.com)

La loi s’applique depuis le 1er janvier 2019. Cette loi prévoit des restrictions au paiement en espèces, comme suit :

Pour une entreprise en Israël

1. Une transaction jusqu’à un montant de 11 000 Nis TTC pourra être reçue en espèces dans sa totalité.

2. Une entreprise en Israel ne doit ni donner ni recevoir de paiement en espèces pour une transaction dans le cadre de son activité, si le prix de la transaction dépasse 11 000 NIS TTC.

Il pourra cependant recevoir 10% de la transaction en espèces. Cependant, pas plus que le montant de 11 000 Nis TTC, selon le plus inférieur des 2.

2 Exemples pour mieux comprendre :

A) un service de 30 000 Nis TTC pourra être payé 3 000 Nis en espèces (10% du montant). Le reliquat devra être réglé par virement ou chèque.
B) un service de 500 000 Nis TTC pourra être payé maximum 11 000 Nis en espèces. (11.000 Nis est inférieur à 10% de la somme totale qui est de 50 000 Nis). Le reliquat de la somme devra être réglé par virement ou chèque.

Partager :