Partager :

EDITORIAL. Pour des raisons ignobles qui n’ont rien à voir avec la politique israélienne dans les territoires, la First International Bank of Israel, l’Israel Discount Bank, la Bank Hapoalim, la Bank Leumi et la Bank Mizrahi-Tefahot ont été écartées d’un fonds de pension de la Nouvelle-Zélande. IsraelValley vous encourage donc a lutter contre cette décision inadmissible qui a des relents anti-Israël (antisémitisme?).

A savoir : « Le fonds de pension national de la Nouvelle-Zélande (33 milliards de USD) a exclu cinq banques israéliennes de son portefeuille. Une évaluation opérée par le NZ Super Fund a conclu que détenir des parts dans les principales banques d’Israël violerait sa « politique d’investissement responsable ». Cette décision ignoble mérite une réponse d’Israël … qui va certainement le faire.

Le document cite le vote par la Nouvelle-Zélande, en 2016, en faveur de la Résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations unies, qui réaffirme l’illégalité des colonies, ainsi que des déclarations du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou disant qu’il a l’intention de procéder à des annexions à grande échelle de terres palestiniennes.

Les institutions financières exclues sont la First International Bank of Israel, l’Israel Discount Bank, la Bank Hapoalim, la Bank Leumi et la Bank Mizrahi-Tefahot. Elles rejoignent ainsi d’autres sociétés israéliennes déjà été exclues par le fonds : Elbit Systems et Ashot ainsi que Africa-Israel et Shikun & Binui ».

 

Partager :