Partager :
Le plan israélien d’envoi de ses vaccins contre le COVID-19 en excédent à des pays alliés a été abandonné jeudi suite à des difficultés juridiques et politiques, ont indiqué des responsables israéliens.

Le bureau du Premier ministre Benyamin Netanyahou a confirmé dans un communiqué que le plan avait été suspendu en attendant l’examen juridique du procureur général Avichai Mandelblit.
Cette suspension fait suite aux critiques et à l’opposition politique à ce que l’on a appelé la « diplomatie du vaccin ».
Plus tôt dans la journée de jeudi, Benny Gantz, ministre de la Défense et vice-premier ministre d’Israël, a exhorté le gouvernement à mettre un terme à ce plan.
M. Gantz a déclaré que le plan de M. Netanyahou d’envoyer de petits lots de vaccins à 19 pays a été mis au point sans discussion au sein du cabinet et avant que ses implications en matière de sécurité et de diplomatie n’aient été étudiées.
« La décision de M. Netanyahou a été prise de manière non démocratique et en contournant les procédures », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Source French People Daily

Partager :