Partager :

Un nanosatellite construit par une équipe de l’université de Tel Aviv et des étudiants a été mis en orbite samedi.

Le satellite, nommé TAU-SAT1, est le premier de son genre à être développé, assemblé et testé de manière indépendante par une université israélienne. Il a été transporté dans l’espace à bord d’une fusée de réapprovisionnement de la NASA vers la Station spatiale internationale, et de là, les astronautes de l’ISS l’ont lancé sur sa trajectoire circulaire.

Le développement de TAU-SAT1 s’est achevé il y a environ quatre mois, et il a fait l’objet de tests supplémentaires par l’agence spatiale japonaise JAXA avant d’être envoyé à l’ISS. Il mènera plusieurs expériences en orbite, notamment la mesure du rayonnement cosmique autour de la Terre.

« Il s’agit d’un nanosatellite, ou satellite miniature, de la variété CubeSat », a déclaré Ofer Amrani, directeur du laboratoire des satellites miniatures de l’université de Tel Aviv. « Les dimensions du satellite sont de 10 par 10 par 30 centimètres, et il pèse moins de 2,5 kilogrammes… Au total, le satellite devrait être actif pendant plusieurs mois. Comme il n’a pas de moteur, sa trajectoire s’estompera avec le temps en raison de la traînée atmosphérique – et il finira par se consumer dans l’atmosphère et nous reviendra sous forme de poussière d’étoiles ».

À une altitude de 400 kilomètres au-dessus du niveau de la mer, TAU-SAT1 sera en orbite autour de la terre à une vitesse de 27 600 kilomètres par heure, ou 7,6 kilomètres par seconde, effectuant un circuit autour de la terre toutes les 90 minutes.

Source : Times of Israel (Copyrights).

Partager :