Partager :

L’office central de la statistique a publié mercredi le chiffre de la baisse du Produit Intérieur Brut (PIB) pour l’année 2020, année du Corona, qui est relativement modéré et moins important que celui que le Trésor prévoyait : -2,4% par rapport à celui de de 2019.

Ce chiffre confirme qu’Israël était entré dans la crise du Corona avec une économie solide place Israël parmi les bons élèves en comparaison d’autres pays importants de l’Ocde : Etats-Unis : -3,5%, Allemagne : -5%, Grande-Bretagne :

5,5% France : -8,3% et Espagne -11%. La baisse du PIB enregistrée en Israël est de moins de la moitié de celle de la moyenne des pays de l’Ocde qui a été de 5,5%. C’est la Norvège qui obtient le meilleur chiffre avec une baisse d’à-peine 08% du PIB.

Pour ce qui est du PIB par habitant, la baisse israélienne a été de 4,1%, moins importante également que celle des pays précités.

Une bonne et encourageante nouvelle dans la morosité ambiante, qui n’a pas eu droit à la couverture médiatique qu’elle aurait mérité.

LPH (Copyrights).

Partager :