Partager :

Le Dr Fauci, Directeur de l’Institut National des Allergies et Maladies Infectieuses à Washington et Conseiller du président Joe Biden, s’est exprimé en exclusivité sur i24NEWS, la chaîne d’information internationale du groupe Altice.

Les Etats-Unis ont récemment annoncé le chiffre de 500.000 décès dus au Covid-19 à l’échelle nationale, pourtant le nombre de contaminations est en baisse dans le pays. Interrogé par le journaliste Jean-Charles Banoun d’i24NEWS, le Dr Fauci livre son diagnostic sur la situation aux Etats-Unis : « Nous avons vu une baisse des cas dans le monde entier, surtout aux Etats-Unis et en Israël. Mais nous devons rester très vigilants. Nous avions une moyenne de 300 à 400.000 cas par jour, et aujourd’hui nous sommes redescendus à une moyenne de 65.000 cas par jour. C’est formidable, mais cela reste terrible lorsqu’on pense à ce que cela représente. »

« Nous avons constaté une hausse des cas avec les fêtes de Thanksgiving, de Noël et du Nouvel an. Nous avons atteint un pic, et puis les chiffres ont commencé à baisser. Je crois que c’est la tournure naturelle des évènements. »
« D’autre part, les gens ont écouté les recommandations du service de Santé Publique : ils portent leur masque et respectent la distanciation sociale. Je ne crois pas que le vaccin lui-même ait des répercussions aussi importantes, car le nombre de personnes vaccinées n’est pas si important que cela. Au contraire en Israël : quand on regarde le pourcentage d’habitants déjà vaccinés, on voit que le pays fait un travail extraordinaire. »

Le Dr Fauci livre également son analyse sur l’efficacité du vaccin contre les variants du Covid-19 aux Etats-Unis : « Nous sommes encore au début de l’évolution des variants. Nous savons grâce à certaines études que les vaccins qui sont utilisés en ce moment sont efficaces contre le variant britannique, par exemple. Les vaccins qui sont injectés aux Etats-Unis et en Israël sont très efficaces contre ce variant. Ce que nous savons sur le vaccin Johnson & Johnson, et je pense que nous pouvons l’appliquer au sujet du vaccin à ARN Messager, c’est qu’ils ne protègent peut-être pas des infections symptomatiques dues aux variants, et en particulier le variant sud-africain, qui à l’heure actuelle, est beaucoup plus problématique que le variant britannique. Et si ce vaccin ne vous protège pas contre les maladies symptomatiques, ce qui est certain c’est qu’il vous protège très bien contre les maladies graves, qui peuvent causer des hospitalisations et entraîner la mort. On peut s’attendre à l’apparition de nouveaux variants. »

À propos de la campagne de vaccination menée en Israël : « Le système de santé israélien est uniforme. Et les citoyens d’Israël sont habitués à cela, c’est comme ça qu’ils gèrent leur santé depuis longtemps déjà. Les habitants écoutent ce qu’on leur dit, ils se font vacciner. Vous êtes très en avance. Je crois que vous avez 80 personnes vaccinées sur 100, et c’est un chiffre extraordinaire. »

Partager :