Partager :

Alors que les Etats-Unis de Joe Biden s’apprêtent à restaurer leur aide financière à l’UNRWA, les Emirats arabes unis et le Bahreïn ont pratiquement coupé les vivres à cette agence de l’Onu.

L’Autorité Palestinienne a réagi de manière particulièrement violente envers ces deux pays grands donateurs après la signature des Accords d’Abraham, les accusant de « traîtrise » et d’avoir « planté un couteau dans le dos du peuple palestinien, de Jérusalem et de la mosquée Al-Aqsa ».

Abou Mazen avait même rappelé ses deux ambassadeurs en signe de protestation. Sans parler des manifestations dans les villes arabes palestiniennes où les portraits des dirigeants de ces émirats étaient brûlés.

Si en 2018, l’aide annuelle des Emirats arabes à l’Unrwa s’était élevée à 53 millions de dollars et 51 millions de dollars en 2019, cette aide est tombée à… un million de dollars en 2020.

A Ramallah on compte désormais sur l’Oncle Joe pour combler autant que faire se peut cette perte d’argent et continuer à alimenter cette fabrique de haine, une situation on ne peut plus paradoxale et absurde. (LPH)

UNWRA. L’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient est un programme de l’Organisation des Nations unies pour l’aide aux réfugiés palestiniens dans la Bande de Gaza, en Cisjordanie, en Jordanie, au Liban et en Syrie, datant de décembre 1949.

Partager :