Partager :

Israël, avec le Koweït et Singapour, figurent parmi les pays les plus avancés dans le domaine de la réutilisation des eaux usées.

En Israël, près de 50 % des terres cultivées sont arrosées avec de l’eau recyclée, et plus de 80 % des eaux usées sont réutilisées.

Si traiter les eaux usées réduit la pollution et prévient les maladies, c’est aussi devenu un impératif pour répondre à une demande croissante en eau dans le monde.

D’ici 2030, la demande pour les ressources en eau pourrait croître de 50 %, essentiellement dans les villes.

La réutilisation des eaux usées, ou recyclage, consiste à récupérer les eaux usées après plusieurs traitements destinés à en éliminer les impuretés, afin de stocker et d’employer cette eau à nouveau.

Le recyclage remplit donc un double objectif d’économie de la ressource : il permet à la fois d’économiser les ressources en amont en les réutilisant, mais aussi de diminuer le volume des rejets pollués. L’intérêt en est cependant limité quand il n’y a pas de tension quantitative sur la ressource en eau dans le secteur concerné.

En France, on dénomme cette filière de recyclage sous le sigle REUT, pour Réutilisation des Eaux Usées Traitées (ou ReUse en anglais)

Partager :