Partager :

Le président tunisien affirme que les problèmes du pays sont dus aux « voleurs Juifs » !

Alors que la détérioration de la situation économique suscite de nouvelles manifestations sociales en Tunisie, le président tunisien n’a rien trouvé d’autre comme excuse que de pointer du doigt les «juifs voleurs, qui sont à blâmer pour la crise». Le président tunisien est sous le feu des critiques après avoir accusé des «juifs voleurs» de créer les tensions sociales de son pays !

Le président Kais Saied a rencontré récemment des habitants du quartier à faible revenu d’Al-Tadamon (également connu sous le nom d’Ettadhamen-Mnihla) du Grand Tunis, discutant des défis économiques actuels auxquels le pays est confronté et qui ont déclenché un mouvement de protestation.
Au cours de la rencontre, le président Saied a imputé les malheurs de la Tunisie aux «juifs voleurs».
Un enregistrement de la visite à Al-Tadamon, comprenant les commentaires du président, a été publié sur son compte Facebook mardi.
Les commentaires de Saied ont suscité de vives condamnations de la Conférence des rabbins européens, qui a averti que les Juifs tunisiens pourraient être victimes de violences à la suite de ces attaques verbales.
«La Conférence des rabbins européens (CER) tient à exprimer sa profonde préoccupation suite aux propos odieux tenus ce matin par le président tunisien Kaïs Saïed, accusant les Juifs d’être responsables de l’instabilité dans le pays.
Le CER exhorte le président tunisien à retirer ces propos, qui constituent une menace immédiate pour l’intégrité physique et morale des citoyens juifs tunisiens.»
Le grand rabbin Pinchas Goldschmidt, président du CER, a déclaré mercredi: «Nous considérons que le gouvernement tunisien est le garant de la sécurité des juifs tunisiens. De telles allégations menacent l’existence de l’une des plus anciennes communautés juives du monde, située notamment sur l’Ile de Djerba.
Source Koide9enisrael
Partager :