Partager :

Jared Kushner, l’ancien haut conseiller de la Maison blanche, et son adjoint, Avi Berkowitz, ont été nominés dimanche comme candidats pour le prix Nobel de la paix pour leur rôle dans les négociations d’accords de normalisation des liens diplomatiques signés l’an dernier entre Israël et des pays arabes.

Leurs noms ont été soumis par l’avocat américain Alan Dershowitz, un soutien de l’ancien président américain Donald Trump, qui est autorisé à proposer des candidats en sa qualité de professeur émérite de l’université de droit de Harvard.

Les accords diplomatiques, connus comme les « Accords Abraham », ont constitué la plus grande avancée diplomatique au Moyen-Orient en 25 ans, alors que la région s’attend à une confrontation prolongée avec l’Iran.

Dans la lettre qu’il a adressée au comité du Nobel, Alan Dershowitz mentionne aussi le travail accompli par l’ancien ambassadeur des Etats-Unis en Israël, David Friedman, et par l’ancien ambassadeur israélien aux Etats-Unis, Ron Dermer.

« Le prix Nobel de la paix n’est pas une question de popularité », a-t-il écrit, laissant suggérer que son choix était controversé. « C’est un prix pour avoir rempli les considérables critères fixés par Alfred Nobel dans son testament ».

Jared Kushner, qui est le gendre de Donald Trump, s’est dit dans un communiqué honoré d’être nominé pour ce prix.

Le lauréat sera connu en octobre prochain. (zonebourse.com)

Partager :