Partager :

La ville de Tel-Aviv a prise la décision de vacciner ses réfugiés. Cette décision est important car de nombreux réfugiés vivent enIsraël,parfois dans des conditions difficiles. Au moins 42 000personnes sont concernées.

Plus de 42 000 migrants africains vivent en Israël. Une majorité est issue de l’Érythrée ou du Soudan, des pays en guerre.

« Hotline for refugees and migrants », une organisation non gouvernementale israélienne de défense des droits des réfugiés : entre 2009 et 2017, seulement 52 personnes, dont une minorité d’Érythréens et de Soudanais, ont obtenu le statut de réfugié sur près de 11 000 demandes ».

Près de 40 000 demandeurs d’asile vivent en Israël dont 92 % sont originaires d’Érythrée et du Soudan, des pays africains en guerre. Selon « Hotline for refugees and migrants », l’entretien du demandeur d’asile aboutit le plus souvent, selon un processus bien rodé, à un refus sous prétexte de la non crédibilité du requérant et de l’incohérence de son discours.

LE PLUS.

Haaretz : « City preparing to vaccinate tens of thousands of asylum seekers from Tel Aviv and other cities in dedicated compound that is being set up

Tel Aviv plans to open a special compound in the coming weeks for vaccinating most of the city’s asylum seekers against COVID-19.

Tel Aviv is home to about 34,000 asylum seekers over the age of 40, meaning they are in the age group eligible for vaccination in the general population, and about 14,000 of them have been vaccinated so far – many of them caregivers and nursing home workers ».

Partager :