Partager :
Peter Mertens, vétéran de l’industrie automobile et investisseur, a participé à un investissement de pré-amorçage de la start-up israélienne V-HOLA Labs (VHOLA) et a rejoint son conseil d’administration.
La start-up développe des solutions pour mesurer, surveiller et réduire les rayonnements électromagnétiques (EMR) dans les véhicules entièrement électriques ou hybrides..
L’EMR devient un problème de santé de plus en plus préoccupant à mesure que l’industrie automobile s’oriente vers l’électrification. La technologie de VHOLA apporte deux types de solutions.
La première solution est un détecteur de rayonnement pour les véhicules du marché secondaire qui mesurera et enregistrera les niveaux de champ électromagnétique dans l’habitacle, aidant ainsi les gestionnaires de flottes à analyser le comportement de leurs véhicules dans le temps, en ciblant d’abord les entreprises comme les parcs d’autobus scolaires.
La seconde est une solution intégrée mise en oeuvre dès la conception du véhicule, qui aide les équipementiers à prévenir les pics de rayonnement nocif en régulant le flux d’énergie et l’ERM tout au long de la vie du véhicule. La technologie principale est en attente de brevet.
« De nombreuses solutions intelligentes high-tech comme celles de VHOLA viennent d’Israël », a expliqué Peter Mertens.
« Dans le domaine de l’électromobilité, VHOLA est une solution importante et prometteuse pour le contrôle des rayonnements électromagnétiques. Je suis un partisan absolu de l’électromobilité, et c’est précisément pour cette raison que nous devrions examiner de manière impartiale les risques liés aux rayonnements électromagnétiques et les limiter autant que possible ».
« Nous sommes très heureux de l’engagement pris par Peter Mertens, car il est l’autorité la plus compétente dans les services R&D des équipementiers, avec son expérience industrielle et éducative », a déclaré Asaf Tsin, fondateur et PDG de VHOLA.
« Nos mesures montrent déjà des résultats alarmants dans les véhicules électriques, ce qui signifie que notre solution est nécessaire.
Nous avons déjà largement testé notre solution de marché des pièces de rechange lors d’essais sur le terrain en Israël, couvrant plus de 30 véhicules, y compris des bus électriques, des voitures électriques et hybrides. »
À propos de Peter Mertens 
Après avoir occupé des postes de cadre supérieur chez Mercedes, GM et JLR/Tata, le Dr. Ingénieur Peter Mertens a été membre du conseil d’administration de Volvo Cars (de 2011 à 2017) et, plus récemment (2018), de Audi AG lorsqu’il a pris sa retraite pour des raisons de santé.
Depuis fin 2019, P. Mertens est de retour et il participe aux conseils de surveillance des entreprises de haute technologie, qui ont toutes une chose en commun : la voiture du futur.

Source Le Lezard

Partager :