Partager :

Environ 10% à 20% des Israéliens sont infectés par la variante britannique du nouveau coronavirus, selon le professeur Nachman Ash.

S’exprimant dimanche lors d’un briefing, il a déclaré que la mutation britannique s’était probablement propagée beaucoup plus rapidement à travers le pays et pourrait avoir un impact sur la rapidité avec laquelle Israël est capable de sortir du confinement.

«Avant que la mutation n’entre en jeu, nous pensions que nous quitterions cette fermeture rapidement – plus rapidement que les verrouillages précédents», a déclaré Ash. «La mutation a apporté une autre perspective et il faut maintenant réfléchir à la manière d’ouvrir l’économie dans cet esprit.»

Il a déclaré qu’il n’y avait toujours pas de chiffre magique pour la reprise des activités, mais que le ministère de la Santé ferait une recommandation en fonction du taux d’infection, plus il en apprendrait sur la mutation et le rythme de la vaccination à la fois de la population à haut risque et des masses.

Il a ajouté que si le ministère de la Santé s’est longtemps concentré sur un taux de reproduction (R) de un, «si nous voyons qu’il ne passe pas sous un, nous devons décider si nous sommes prêts à accepter l’ augmentation de l’infection si les cas graves sont en baisse.

« Notre stratégie consiste à vacciner les personnes les plus à risque, afin que nous puissions ouvrir l’économie même si le nombre de personnes infectées n’a toujours pas diminué », a déclaré Ash. Dimanche, le ministère de la Santé a signalé 5 047 nouveaux cas de virus. Il y avait 1 029 cas dans un état grave – le nombre le plus élevé depuis le début de la pandémie.

https://lessakel.fr

 

Partager :