Partager :

Elite a été lancé dans les années 1920 en Lettonie. A cette époque, la compagnie s’appelait alors « Laima », qui signifie la chance en Letton.

Dans les années 1930, Laima importait ses bonbons en France, au Royaume-Uni et en Égypte, entre autres. Mais en 1933, avec l’arrivée au pouvoir des nazis, l’un des trois partenaires de l’entreprise, Eliahu Promchenko, s’est installé en Israël avec sa famille. Et il a emporté avec lui des machines et, plus important encore, des experts en confiserie.

En 1934, l’entreprise ouvre une usine près de Tel-Aviv. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Elite a remporté un contrat pour fournir du chocolat à l’armée britannique et aux forces alliées stationnées dans la région.

Promchenko a même ouvert une usine et un magasin à Beyrouth, mais a réussi à les fermer avant la Guerre d’Indépendance d’Israël en 1948.

En 1958, Elite a commencé à fabriquer du café instantané, une marque reconnaissable en Israël et sur la scène kasher mondiale.

Dans les années 1970, Elite a fusionné avec Liber, une autre usine de confiserie, ce qui signifie que l’entreprise vendait désormais des barres chocolatées Mekupelet, l’emblématique marque de chewing-gum israélienne Alma et est même devenue le distributeur autorisé en Israël des bubble-gum Bazooka.

En 1997, Elite a été achetée par Strauss, qui est actuellement la plus grande entreprise alimentaire d’Israël, et fabrique toujours les tablettes de chocolat les plus appréciées d’Israël.

 

Source : myjewishlearning.com

Copyright: Alliance

Partager :