Partager :

Suite à la découverte, dans le nord du pays, de plusieurs élevages canins illégaux, le ministère israélien de l’Agriculture demande à la population d’adopter au lieu d’acheter et d’être particulièrement vigilante en cas d’achat d’un chien de race.

Un élevage illégal dans le nord du pays avait vendu 100 chiots tous atteints de brucellose, une maladie infectieuse dangereuse pour le chien et pour l’homme.

Dans la région de Gilboa, plus de 90 chiens provenant d’un élevage illégal ont pu être sauvés. « Dans ces fermes, on élève des centaines de chiens dont la race est très recherchée » a déclaré le Dr Tamir Goshen, directeur du service vétérinaire au ministère de l’Agriculture.

« Ces chiens confèrent un vrai statut social et les femelles sont utilisées comme des machines de reproduction ». Actuellement, les races les plus demandées et parmi les plus chères sont les cavaliers king Charles, les poméraniens nains et les shih tzus.

En outre, le sud du pays notamment a un gros problème avec les chiens errants. « Il s’agit de grands chiens sauvages dangereux pour les hommes, les animaux domestiques et les animaux de ferme. Ils sont porteurs de maladies et menacent la faune sauvage locale ».

israelentreleslignes.com

Partager :