Partager :

Israël et les États-Unis ont voté contre le budget de l’ONU pour 2021, invoquant le « parti pris » de l’organisme international contre Israël et son projet d’organiser un événement marquant le 20e anniversaire de la Conférence mondiale contre le racisme.

Israël et les États-Unis se sont retirés de la conférence de 2001 à Durham, en Afrique du Sud, après que des textes diffusés à la conférence ont censuré l’Etat juif.

« Il y a vingt ans, la conférence de Durban s’est réunie avec le digne objectif de lutter contre le racisme. Mais, comme beaucoup d’initiatives des Nations Unies, il a été rapidement mis en échec par les organisations et les États membres, qui sont intéressés à attaquer Israël et à délégitimer son droit d’exister. Ils ne s’intéressent pas aux droits de l’homme », a déclaré l’ambassadeur d’Israël auprès de l’ONU, Gilad Erdan.

« Aujourd’hui, nous devons tous nous prononcer contre la commémoration de la honte qu’était la Conférence de Durban », a-t-il affirmé en ajoutant qu' »Israël s’oppose à toute mesure visant à allouer un budget à cet effet ».

« Nous savons tous que ces fonds ne seront pas utilisés pour soutenir les droits de l’homme mais pour répandre encore plus d’antisémitisme et de haine envers Israël », a-t-il souligné.

« Cela fait partie d’un parti pris anti-israélien plus large à l’ONU. Je ne resterai pas là quand de tels mensonges et incitations à la haine contre Israël et le peuple juif reçoivent librement une tribune », a poursuivi M. Erdan.

Source : i24news.tv

Partager :