Partager :
Les restrictions prévues pour Hanouka devaient entrer en vigueur ce jeudi, premier soir de la fête juive des lumières, mais ont été reportées, notamment en raison d’un désaccord juridique.
Début décembre, le vice-ministre israélien de la Santé, Yoav Kisch, avait affirmé qu’un couvre-feu nocturne devrait être mis en place pour les fêtes de Hanouka, afin d’empêcher les rassemblements familiaux et une éventuelle propagation du Covid-19.
Le cabinet chargé de la lutte contre le coronavirus avait approuvé ce couvre-feu nocturne pour une durée de trois semaines, mais a fait marche arrière mardi soir et annulé sa décision, pour des raisons juridiques invoquées par le procureur général, Avichaï Mandelblit.
En effet, les représentants du procureur général ont averti qu’ils ne seraient pas en mesure de défendre la décision du gouvernement d’imposer une telle mesure contre d’éventuelles contestations, les hauts responsables sanitaires n’ayant pas approuvé cette décision.

Source I24News

Partager :