Partager :
IsraelValley pourrait tenir une nouvelle rubrique hebdomadaire : « les escrocs sont en Israël ». Toutes les semaines des escroqueries, qui sont montées par des Français ayant fait récemment leur Alya, sont révélées. Les escrocs qui vivent en Israël visent de manière diabolique (méthodes d’extorsions misent au point avec une expertise redoutable) des Français vivant dans l’Hexagone.
Elles atteignent terriblement à la bonne réputation des juifs de France qui s’installent en Israël. Ce qui est clair : les escrocs Français se font de plus en plus repérer car la police israélienne a mis beaucoup de monde sous écoute et utilise des technologies puissantes…
En Israël, les technologies de repérages d’individus potentiellement dangereux sont duales, civiles et militaires. Elles sont utilisées également dans la lutte contre les escrocs.
Selon (1) : « Un homme pensant effectuer des placements immobiliers a été arnaqué de 782 000 €. Jeudi 19 novembre, un habitant du Puy-de-Dôme s’est rendu compte de la supercherie et a décidé de porter plainte. Une enquête a été ouverte. Selon les forces de l’ordre, les malfaiteurs visent des personnes âgées. Les escrocs se trouveraient à Tel-Aviv, Netanya ou Ashdod (Israël).

Il pensait placer ses économies sans prendre de risque et surtout avec l’espoir d’obtenir un important retour de gain. Il en sera tout autre. Un habitant du Puy-de-Dôme s’est fait escroquer de 782 000 euros, rapporte La Montagne. Il aurait été la cible de faux placements immobiliers durant un peu plus d’un an. Jeudi 19 novembre, il a décidé de porter plainte.

Les malfaiteurs auraient pris contact avec lui sur Internet.
Le quotidien régional explique leur procédé : ils décryptent les recherches effectuées par les internautes et sélectionnent ceux ayant consulté des sites proposant des placements.
Pour gagner la confiance des victimes, dans un premier temps, ils leur font croire que leur argent fructifie. L’homme avait ainsi vu ses placements s’envoler jusqu’à 3 millions d’euros.
« Elles reçoivent même des intérêts, virés effectivement sur leur compte, ce qui les incite à investir encore plus », détaille le chef de la division économique et financière du SRPJ de Clermont-Ferrand.
Basés à l’étranger
Mais le piège s’est refermé quand la victime a souhaité récupérer son argent, le 5 novembre dernier.
« Leurs interlocuteurs disparaissent à jamais ». Les victimes peuvent espérer une issue plus favorable si elles se rendent immédiatement à la police.
« On peut arriver à geler les fonds pendant 24 à 48 heures mais là, au-delà de quinze jours, l’argent a déjà rebondi vers la Chine ou la Turquie. »
Selon les forces de l’ordre, les malfaiteurs viseraient essentiellement les personnes âgées.
Les faux conseillers se trouveraient à Tel-Aviv, Netanya ou Ashdod (Israël). Ils séviraient depuis plus d’un an en France. Ils auraient déjà réussi à escroquer un Français de 800 000 €. Il s’agirait du record national ».

(1) Source Boursorama

Partager :