Partager :

Emission avec Ilana (Radio J). Femmes dans le monde des affaires en Israël.

En Israël, 77% des femmes ont une vie professionnelle, mais 7% seulement parviennent à siéger dans un conseil d’administration, et 2% en prendront un jour la tête. Dans l’agro-alimentaire et les hydrocarbures elles représentent 24% des effectifs. Leur présence est donc indépendante du secteur d’activité.

A. Nava Ravid  a été ex-PDG de L’Oréal. Basée à Netanya, L’Oréal Israël est une filiale du groupe L’Oréal, le numéro 1 mondial des cosmétiques. « Nous employons près de 1 100 salariés et sous-traitants, dont 85 % de femmes, répartis sur trois sites différents : le siège social de l’entreprise à Netanya, le centre de distribution à Césarée et l’usine de production à Migdal HaEmek ». « L’Oréal Israël est le numéro 1 de la beauté en Israël avec un portefeuille de 19 marques de maquillage, de produits capillaires, de parfums et de soins de la peau ».

B. Inbal Arieli, Vice President Start-Up Nation Central et Fondatrice de 8200 EISP.

L’EISP (Entrepreneurship and Innovation Support Program) est une organisation à but non lucratif, créée en 2010 par des anciens cadres de l’unité de renseignements 8200. L’EISP est considéré aujourd’hui comme l’une des principales sources d’innovation et de création d’entreprises de l’écosystème de la Start-up Nation. Il accompagne les entrepreneurs au tout premier stade de la création de leur entreprise (« early stage ») dans les domaines de l’internet, de la téléphonie cellulaire, des médias, des biotechnologies et des énergies renouvelables.

Inbal Arieli aime à se présenter comme une jeune femme de 41 ans, maman de 3 garçons, vivant à Tel Aviv, ayant servi pendant 5 ans dans l’unité d’élite de l’armée 8200  (Shmoné-Matayim en hébreu) qui désigne l’escouade d’élite de Tsahal spécialisée dans le renseignement électronique. Un diplôme d’avocat en poche, elle a exercé son métier dans le domaine du Commerce International, au service de l’industrie du High Tech israélien.

Mais en 2010, alors qu’elle représentait la Startup Modu en tant qu’avocate, elle a réalisé qu’il n’existait pas suffisamment d’organisations permettant de soutenir les Startups « Early Stage » (projet en phase d’amorçage) : elle a imaginé un accélérateur s’appuyant en partie sur les Alumni de l’unité d’élite 8200 désireux de se lancer dans un projet.

En dehors de l’accélerateur 8200 EISP, Inbal fait aussi partie depuis quelques mois de « Start Up Nation Central », inspiré du livre The Start Up Nation, qui a permis de changer la vision du monde sur Israël. En effet Israël peut non seulement offrir au monde ses produits et services de haute technologie, mais les talents de ce pays sont désormais en mesure d’expliquer comment innover et comment faire souffler l’esprit entrepreneurial dans le monde… Start Up Nation Central a pour but de créer des passerelles entre l’innovation israélienne et les besoins des marchés internationaux (USA, Europe, Chine…)

QUESTION 2. JVP ET EREL MARGALIT.

Jerusalem Venture Partners (JVP) est une société internationale de capital-risque fondée en 1993. Le fonds se spécialise dans les investissements dans des entreprises en démarrage. Du 25 au 28 octobre, l’AFP a suivi, de Tel-Aviv à Dubaï, ces entrepreneurs emmenés par Erel Margalit, patron de la société d’investissements Jerusalem Venture Partners, partis rencontrer des Emiratis pour concrétiser avec eux cette normalisation.

« Nous apprenons, nous ouvrons nos yeux, des relations personnelles, d’amitié, naissent », soutient Erel Margalit. Considéré comme l’un des architectes de la « nation start-up » d’Israël, et lui-même entrepreneur de renommée mondiale, Erel Margalit a fondé JVP, société de capital-risque de premier plan à l’échelle internationale.  Sous la direction de M. Margalit, JVP a investi plus de 1,4 milliard USD dans des centaines de sociétés technologiques, soutenant les principaux leaders du marché et orchestrant certaines des plus grandes sorties dans le monde de la technologie. JVP a été choisie par la ville de New York comme partenaire pour transformer la ville en cyber-capitale du monde.

Ouverte dans le courant de l’année au cœur de SOHO, « Margalit Startup City » a été créée en partenariat avec des acteurs clés de l’écosystème technologique de New York. Elle abrite également le cyber-centre international phare de JVP, où sont basés les bureaux américains de ThetaRay. M. Margalit, qui a été sélectionné par le magazine Forbes comme l’un des 50 plus grands investisseurs en capital-risque au monde (la « Gold Contact List »), aidera à guider ThetaRay dans son parcours pour atteindre de nouveaux objectifs.

Partager :