Partager :

Au Mexique, malgré les restrictions liées à la pandémie de covid-19, l’ambassade israélienne a mené à bien sa campagne de promotion de la lecture sur le sol mexicain tout au long du mois d’octobre, en particulier celle des auteurs de son pays, a indiqué jeudi l’attaché culturel de l’ambassade d’Israël au Mexique, Tal Itzhakov.

« Nous continuons à travailler avec de nombreux projets virtuels tels que des conférences, des visites, des concerts et des expositions pour diffuser la culture d’Israël », a-t-elle déclaré.

Lors de l’événement de clôture du mois de lecture organisé par l’ambassade il y a quelques jours, Itzhakov a brièvement expliqué le panorama de l’histoire de la littérature israélienne et a donné une lecture publique de quelques poèmes en hébreu et de leur traduction respective en espagnol.

« La littérature israélienne est considérée comme l’une des plus riches aujourd’hui. La littérature israélienne est principalement composée de poésie et de prose écrites en hébreu, dans le cadre du renouveau de l’hébreu comme langue parlée depuis le milieu du XIXe siècle », a noté le diplomate.

Tout au long du mois d’octobre, l’ambassade d’Israël et une célèbre librairie mexicaine ont proposé le meilleur de la littérature israélienne dans le cadre des célébrations de ses auteurs les plus marquants et, surtout, dans le but d’encourager l’habitude de lire au public.

Le défi des lecteurs, comme on appelle le travail conjoint entre l’ambassade et la librairie, s’est accompagné d’une série de conférences, d’entretiens et de lectures organisés par la représentation israélienne au Mexique, parmi lesquels un entretien avec l’ambassadeur Zvi Tal et sa femme Irit, où ils ont souligné l’importance de la littérature israélienne dans le monde, a déclaré l’ambassade dans un message cet après-midi.

A cet égard, l’attaché culturel a rappelé que l’ambassade d’Israël « était très heureuse de de partager les recommandations de lecture avec le public mexicain afin qu’il puisse connaître les grands écrivains israéliens, en espérant que cela éveille son désir de les lire.

Concernant les prochaines étapes de l’ambassade dans la promotion de la lecture d’Itzhakov, elle a déclaré dans une interview que le prochain grand projet sur lequel ils travaillent est la participation de l’ambassade israélienne à la prochaine foire internationale du livre de Guadalajara avec la présence de l’écrivain et réalisateur Etgar Keret et du prix Nobel de chimie Aaron Ciechanover. « Nous sommes sûrs que notre participation sera très fructueuse », a-t-il conclu.

Source : Milenio & Israël Valley

Partager :