Partager :

Une des paires de baskets les plus célèbres du monde, et adorée par les israéliens, descend des travaux dérivés de la NASA.

Selon (1) : « À la recherche d’une technologie proposant un meilleur amorti aux coureurs, Bill Bowerman et Phil Knight, les fondateurs de Nike vont accepter les services de Marion Franklin Rudy.

Cet ancien ingénieur de la NASA pense que ses travaux sur les couches protectrices des casques destinés aux astronautes peuvent servir à révolutionner la semelle sportive. Face aux concurrents qui n’utilisent que de la mousse, il décide d’intégrer une unité d’air qui restera bloquée dans la chaussure.

Cette dernière permet de retrouver la forme originale de la semelle même après une utilisation intensive. Si le premier modèle (la Air Tailwind) peine à convaincre, ce ne sera pas le cas des Air Force One et Air Jordan, largement popularisées par les basketteurs.

Le célèbre designer Tinker Hatfield immortalisera l’idée grâce à son talent. Inspiré par le musée Beaubourg de Paris, qui offre une vue sur les entrailles du bâtiment, il décide de montrer cette fameuse bulle d’air : La Air Max 1 est née ! »

(1) journaldugeek.com

Partager :