Partager :
Nurami Medical, une société de recherche et développement de dispositifs médicaux spécialisée en nanotechnologie, basée à Haïfa, en Israël, qui développe une technologie facilitant la guérison post-chirurgicale des tissus mous, a réalisé une levée de fonds de plus de 6 millions de dollars.
Le tour de table était dirigé par Almeda Ventures, avec la participation de Glenrock, la société d’investissement en capital-investissement de Leon Recanati.
La société a l’intention d’utiliser les fonds pour l’achèvement de l’essai clinique en cours pour son premier produit, ArtiFascia, destiné à la guérison après une neurochirurgie crânienne, et de financer les processus d’approbation réglementaire de la FDA et de la CE.
L’essai clinique testera ArtiFascia chez 90 patients, dont 13 ont déjà été implantés avec sa greffe.
ArtiFascia est une greffe durale synthétique brevetée qui protège le cerveau après les neurochirurgies en stimulant la régénération des tissus tout en empêchant les fuites de liquide céphalo-rachidien (LCR), pour protéger à la fois le cerveau lui-même et le système nerveux central.
La technologie est basée sur des nanofibres synthétiques biodégradables avec des propriétés d’étanchéité pour la cicatrisation des tissus mous.
La société développe activement des produits supplémentaires pour la cicatrisation et la régénération des tissus mous, ce qui représente un marché de 20 milliards de dollars.
Créée en 2014 par le Dr Amir Bahar, Nora Nseir Manassa (co-PDG et CTO) et le fonds de capital-risque NGT3VC, la société est également dirigée par Hannoch Marksheid, co-PDG. Le président actif du conseil est Doron Birger.

Source News Chastin

Partager :