Partager :

GOOD. GOOD. C’est une surprise et un beau cadeau remis par une agence qui compte dans le monde industriel et économique. L’agence de notation Moody’s Investor Services (1) a maintenu la note d’Israël à A1, alors même que l’économie a été frappée par le virus. Moody’s estime que l’économie israélienne se contractera cette année de 5,5 %, contre une croissance de 3,4 % en 2019.

En 2021, l’économie devrait croître de 6 %, selon les estimations de Moody’s. Le déficit budgétaire du pays s’élèvera à 13 % du PIB cette année, contre un déficit de 4 % en 2019, et le ratio de la dette au PIB passera de 60 % en 2019 à 76,2 % en 2020.

Jeudi, 966 802 Israéliens étaient au chômage, soit près d’un quart de la population active, dont 613 690 en congé sans solde, selon les données de l’Agence israélienne pour l’emploi.

(1) Moody’s, officiellement Moody’s Corporation, est la holding de Moody’s Analytics, un fournisseur de solutions de gestion des risques, et Moody’s Investors Service, société active dans l’analyse financière d’entreprises commerciales ou d’organes gouvernementaux. Moody’s est également connue pour ses notations financières standardisées des grandes entreprises en fonction du risque et de la valeur de l’investissement. Elle a 40 % de parts de marché dans le domaine de l’estimation de crédit au niveau mondial. Ses principaux concurrents sont Standard & Poor’s (S&P), Fitch Ratings et Dagong.

Partager :