Partager :

En Israël, Haaretz a consacré ce jourun long article surles relations entre la Turquie  et la France.

REVUE DE PRESSE. « Dialogue caricatural entre Erdogan et Charlie Hebdo ».

L’hebdomadaire satirique «Charlie Hebdo» a publié un dessin peu flatteur du président turc, qui s’est senti insulté, et a repris ses diatribes contre la France en la menaçant de représailles diplomatiques. À chaque jour, son nouveau rebondissement. Cette fois-ci, c’est la publication d’une caricature d’Erdogan en une de Charlie Hebdo qui a provoqué l’ire d’Ankara. L’hebdomadaire satirique français n’y est pas allé de main morte. Dans un dessin peu flatteur, diffusé en ligne mardi soir, on voit le président turc en slip, canette à la main, soulever la robe d’une femme voilée en ricanant: «Ouuuh, le prophète!». (.lefigaro.fr)

 Selon (1) : Islamisme: la France « ne renoncera jamais à ses valeurs ».

Dans le contexte de tensions vives entre la Turquie et la France suite au discours d’Emmanuel Macron dans la cour de la Sorbonne et la caricature de Recep Tayyip Erdogan en Une de Charlie Hebdo, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a déclaré suite à l’issue du conseil des ministres ce mercredi que la France « ne renoncera jamais à ses valeurs » malgré « les tentatives de déstabilisation et d’intimidation ».

Il a part ailleurs souligné, durant son point presse, « la très grande unité européenne » au sujet des critiques de la Turquie et de plusieurs pays musulmans sur les caricatures de Mahomet. La France fait l’objet « d’une menace terroriste accrue ces derniers jours, nourrie par des appels à la haine », mais qui « nous conforte dans notre volonté de lutter sans relâche contre l’islamisme et tous ses avatars », a ajouté le porte-parole du gouvernement.

(1) G. A. (RadioJ)

Partager :