Partager :

La Russie devrait enregistrer le 15 octobre un second vaccin potentiel contre le Covid-19, a annoncé vendredi son développeur, le centre national de recherche en virologie et biotechnologie VEKTOR.

Le vaccin, développé par l’institut VEKTOR en Sibérie, a achevé les mois derniers ses premiers essais sur des humains.

Début août, le président russe avait annoncé que la Russie a développé le « premier » vaccin contre le coronavirus, assurant qu’il donnait une « immunité durable ».

« Une de mes filles s’est fait injecter ce vaccin. Je pense que quelque part, elle a participé aux expériences », avait dit M. Poutine, selon l’agence Interfax, quelques minutes après avoir annoncé l’homologation de ce vaccin.

Des scientifiques étrangers avaient toutefois exprimé leur préoccupation face à la rapidité de la mise au point de ce dernier.

The Lancet a notamment annoncé début septembre avoir demandé des éclaircissements aux développeurs du vaccin russe après des doutes émis sur la vraisemblance de leurs résultats publiés par cette prestigieuse revue médicale.

Or, l’auteur principal de l’étude incriminée, le chercheur russe Denis Logounov, cité par l’agence de presse publique RIA Novosti, a rejeté les accusations et souligné que The Lancet avait eu accès « à toutes les données recueillies au cours des recherches scientifiques ».

/www.i24news.tv

Partager :