Partager :

L’industrie aéronautique s’effondre en France. L’industrie française a rayé 15.650 postes de ses effectifs entre mi-mars et mi-septembre dans l’aéronautique, contre 4.000 créations d’emploi sur la même période en 2019. Air France (-7.700 postes), Airbus (-5.800), Renault (-4.600), Daher (-2.700) ou Valeo (-2.000) sont les entreprises les plus touchées.

Le transport aérien n’a pas le moral. Un peu comme une star déchue qui aurait perdu son public et ses fans, il doit faire face, à la fois, à la disparition d’une grande partie de sa clientèle et aux attaques de ses détracteurs. Alors que la quasi-totalité des compagnies aériennes ne doivent leur survie qu’aux aides d’Etat, de nombreuses voix s’élèvent en Europe pour réclamer une réduction du transport aérien.

A vouloir monter toujours plus haut, le transport aérien se serait-il brûlé les ailes ? C’est mal connaître l’extraordinaire résilience du secteur et ce qui alimente sa croissance. Malgré quelques trous d’air, comme les chocs pétroliers de 1973 et 1979, les deux guerres du Golfe, le 11 septembre 2001, l’épidémie de SRAS de 2003 et le krach de 2008, le nombre de passagers aériens n’a jamais cessé de grimper. Il est passé de 108 millions en 1960, à 1 milliard au début des années 2000 et 4,5 milliards de passagers en 2019. Les dernières prévisions d’avant-crise tablaient sur 8,2 milliards de voyageurs en 2037. La crise actuelle, qui devrait se traduire par un trafic passagers en baisse de 68 % en 2020, est certes, sans précédent et il faudra probablement trois ou quatre ans avant de retrouver le niveau de 2019. Mais les fondamentaux qui soutiennent la croissance du transport aérien depuis soixante-quinze ans sont toujours là. (les Echos)

En ISRAËL.

Selon les informations rassemblées par IsraelValley le secteur de l’aéronautique israélien reste en relative bonne santé… sauvé par le secteur militaire.

En Israël selon (1) : « Les ventes du secteur sont largement soutenues par le secteur de la Défense, à hauteur généralement de près de 2/3 des revenus constatés. Les 3 entreprises israéliennes majeures du secteur – Israel Aerospace Industries, Elbit Systems et Rafael Advanced Defense Systems – ont annoncé des ventes record pour l’année 2019. Sur un marché qui compte peu de grandes filières industrielles constituées, l’industrie aéronautique et de la Défense est la plus importante et représente environ 4 % du total des exportations du pays ».

Selon des informations IsraelValley une légère baisse des ventes aura lieu en Israël. Aucune firme leader n’a férém ses portes en Israël dans le secteur aéronautique.

(1) (businessfrance.fr)

Partager :