Partager :

Waze, qui emploie 500 collaborateurs éparpillés dans le monde, mise sur le travail collaboratif. Et sur ses communautés d’utilisateurs et d’éditeurs, véritables «architectes» de l’application routière, comme l’explique son directeur général pour l’Europe, Thomas Guignard.

LE FIGARO.- Une rentrée, est-ce le moment le plus important de l’année chez Waze?

Thomas GUIGNARD.- La rentrée est un moment aussi important que les vacances: durant l’été, les utilisateurs de Waze prennent leur voiture! A fortiori cet été, qui suit une période très chamboulée… En cette rentrée, nous allons garder la même mobilisation que pendant la crise sanitaire. Les habitudes ont changé et nos communautés d’utilisateurs se sont adaptées. Nos équipes aussi.

Quels sont les points forts de Waze pour motiver et engager ses collaborateurs? Le premier point fort de Waze, c’est la microstructure au sein de la grosse structure, Google. (Le Figaro).

LE PLUS. Waze est un jeu de mots anglais basé sur les noms way, qui peut se traduire, en fonction du contexte, par : « voie », « chemin » ou « manière (de faire) » et maze, signifiant « labyrinthe ».

 

Partager :