Partager :

Le ministre hongrois des Affaires étrangères, Peter Szijjarto, sera le seul dirigeant diplomatique de l’Union européenne (UE) à assister mardi à Washington à la cérémonie de signature de l’accord de normalisation entre Israël, les Emirats arabes unis et Bahreïn.

« À l’invitation du président américain Donald Trump, et en tant que seul représentant de l’Union européenne, le ministre des Affaires étrangères Peter Szijjarto assistera à la cérémonie de signature de l’accord à la Maison Blanche mardi », a déclaré Mate Paczolay, le porte-parole du ministère des AE, à l’agence de presse hongroise MTI.

Les grandes puissances européennes comme la France et le Royaume-Uni ont salué l’accord, tout comme l’exécutif de l’Union européenne, qui a déclaré qu’il était « bon pour la stabilité régionale », mais aucun de ces pays n’enverra de représentant à Washington mardi.

« Depuis que l’administration Trump prépare un programme pour stabiliser la région, (cet accord) est le deuxième volet qui prouve qu’il s’agit du meilleur plan à ce jour pour amener enfin la paix au Moyen-Orient », a écrit samedi P. Szijjarto sur Facebook.

 

Pour Donald Trump, c’est une victoire importante à l’approche de l’élection présidentielle de novembre, et même l’occasion de prétendre au prix Nobel de la paix selon la suggestion d’un élu de la droite populaire norvégienne qui a proposé sa candidature pour cette récompense en 2021.

Partager :