Partager :

Selon un sondage, près de 80% des Israéliens préfèrent un accord de normalisation avec les pays arabes à une extension de la souveraineté israélienne.

Retarder l’annexion (des territoires), ou de préférence l’annuler, permettra à Israël d’économiser des coûts politiques, sécuritaires et économiques inutiles et lui permettra de se concentrer sur les véritables défis de sécurité nationale à venir: l’économie, le COVID-19, l’Iran, le Hezbollah et Gaza ». a déclaré Amos Yadlin, qui dirige le prestigieux Institut d’études sur la sécurité nationale à Tel Aviv.

Il existe aujourd’hui deux camps au Moyen-Orient. Ceux qui s’opposent à l’islam radical veulent promouvoir la paix, la stabilité et le développement économique dans la région – y compris Israël, les Émirats arabes unis et d’autres pays du Golfe, mais aussi l’Égypte et la Jordanie – et ceux qui, comme l’Iran et la Turquie (avec le Qatar), recherchent l’hégémonie. et la domination guerrière de la région à travers leurs agents – le Hezbollah, le Hamas et les Frères musulmans, comme au Liban, en Syrie, en Irak, à Gaza ou en Libye.

L’accord entre les Émirats et Israël marque clairement un changement de perception de l’État juif dans le monde arabe. Israël n’est plus considéré par ces pays comme une menace mais comme une force de stabilisation dans une région instable et chaotique. Israël est également une puissance militaire, technologique et économique avec laquelle coopérer.

http://www1.alliancefr.com

Partager :