Partager :

Des chercheurs israéliens viennent de présenter un test salivaire permettant de diagnostiquer très rapidement si une personne souffre d’un infarctus. Jusqu’ici, on se basait sur des symptômes physiques tels que douleurs à la poitrine, ou on pratiquait un ECG ou un test sanguin pour identifier l’infarctus, mais ces méthodes sont soit moins précises, soit demandent nettement plus de temps que le test salivaire développé par la clinique universitaire Soroka de Beer Sheva. « Comme il n’existait pas jusqu’ici de test permettant d’analyser la salive, nous avons dû adapter les tests existants » a expliqué le Dr Roi Westreich.

Les chercheurs ont établi que la troponine I et T (un dosage élevé de cette protéine témoigne d’une souffrance myocardique) était présente à hauteur de 84 pour cent dans la salive de patients souffrant d’un infarctus. En revanche, la salive d’un groupe témoin de 13 volontaires en bonne santé ne présentait pas d’augmentation de la teneur en troponine. Entre le moment ou le test est effectué et l’obtention des résultats, il ne faut que dix minutes a expliqué le Dr Westreich, toutefois il va falloir étudier de plus près combien de temps la troponine reste dans la salive après un infarctus. Les chercheurs veulent étendre leur étude à un plus grand nombre de patients, ce qui permettra également de mieux identifier le taux d’échec du test.

L’étude, présentée cette année au congrès de la société européenne de cardiologie (qui a eu lieu en ligne à cause du coronavirus), a suscité un vif intérêt.

Autres informations:

https://israelentreleslignes.com


Un test salivaire rapide doit permettre d’identifier l’infarctus du myocarde (en anglais), Times of Israel
https://www.timesofisrael.com/israeli-researchers-spit-test-could-allow-10-minute-detection-of-heart-attacks/

Partager :