Partager :
Zim a décidé de mettre à profit son expérience avec Konfidas, un expert israélien en cybersécurité, pour créer une filiale commune. Baptisée ZKCyberstar, cette société aura pour vocation d’apporter ses services aux acteurs du secteur maritime.

L’armateur israélien rappelle que les cyberattaques occasionnent des bouleversements économiques qui ont un coût important pour le secteur. Selon des chiffres issus d’un rapport ayant motivé la création de cette filiale par Zim et son partenaire Konfidas, une cyberattaque frappant les ports asiatiques pourrait se solder par une facture de 110 milliards de dollars pour l’économie mondiale. D’autres études estiment que la cybercriminalité pourrait coûter la somme de 6.000 milliards à l’horizon 2021.

Selon Ram Levi, le président fondateur de Konfidas, « les industries maritime et logistique ont connu ces dernières années une augmentation sans précédent des cyberattaques. Alors que l’automatisation gagne nos systèmes de travail, la cybersécurité devient une priorité. Notre partenariat avec Zim permettra avec ZKCyberStar d’apporter des solutions ». Dans le secteur du transport, Bolloré Transport & Logistics a fait l’objet d’une attaque il y a quelques mois en République démocratique du Congo (RDC).  L’armateur chinois Cosco avait été victime d’un acte de cybercriminalité en 2018 aux États-Unis, à Rotterdam et à New York. Le groupe danois AP Møller-Maersk en avait souffert également en 2018.

Source L’Antenne

Partager :