Partager :

Fortune a sélectionné plusieurs Israéliens dans sa liste 2020 des « 40 de moins de 40 ans« , son classement annuel des jeunes personnalités du monde des affaires les plus « extraordinairement importants et influents ». Une personnalité très connue d’IsraelValley, et souriante… tout le temps :

Yoni Assia, 39 ans, est le co-fondateur et le PDG d’eToro, qui, selon Fortune, « propose l’une des applications d’achat d’actions les plus populaires au monde avec plus de 13 millions d’utilisateurs dans plus de 100 pays ».

« La société s’est également révélée être un pionnier dans les récentes innovations boursières telles que les actions fractionnaires et le négoce sans commission.

En tant que PDG, Yoni Assia a défendu des causes telles que la durabilité et le revenu de base universel, tout en devenant également influente dans le secteur émergent des crypto-devises ». eToro et son directeur ont l’intention de se lancer dans les services bancaires, avec des projets d’émission de cartes de débit et d’autres produits, indique Fortune.

Source : https://fr.timesofisrael.com et Forbes.

LE PLUS.

eToro est une société de trading social et de courtage multi-actifs qui se concentre sur la fourniture de services financiers et de trading de copie. Il a des bureaux enregistrés à Chypre, en Israël, au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Australie. En 2018, la valeur de l’entreprise était de 800 millions de dollars.

Un article de zdnet.fr : Il faut être au 34ème étage de la tour Champion pour saisir l’essence de la startup nation israélienne. Les immenses baies vitrées offrent des vues de la mer, à quelques centaines de mètre, et des collines de CisJordanie, à quelques kilomètres. Une exiguïté géographique intégrée par eToro, la startup qui occupe les lieux. Ce spécialiste du trading pour les particuliers propose à l’achat et à la vente de nombreuses devises… mais pas le Shekel, la monnaie locale.

D’ailleurs, nulle trace des bureaux israéliens de la société sur son site. eToro travaille depuis sa naissance en 2007 sur un marché mondial, seule façon pour les startups israélienne de croître et de se développer tout en se jouant de l’étroitesse de leur marché domestique.

eToro veut via son service en ligne démocratiser l’investissement dans les matières premières, les actions ou encore les devises. Et les crypto monnaies bien sûr. 20 millions d’utilisateurs investissent, échangent et partagent des conseils et avis sur cette plate-forme. La mécanique est très simple : acheter du pétrole, du Bitcoin ou encore des actions Valéo s’effectue sur la même page web.

Et les effets peuvent être ravageurs, car le produit d’appel d’eToro se nomme le CFD (Contract For Difference), avec son très attractif et très dangereux effet de levier. Mais au delà de sa réputation sulfureuse, eToro développe un modèle de gestion des actifs financiers qui préfigure certainement la finance de demain.

 

Partager :