Partager :

L’une des voix les plus éclairées et équilibrées du monde juridique israélien s’est éteinte. La Prof. Ruth Gabizon est décédée à l’âge de 75 ans. Elle était considérée comme l’une des plus prestigieuses spécialistes dans le domaine du droit. Elle avait fait partie de nombreuses commissions donc la commission Vinograd chargée d’étudier les disfonctionnements lors de la 2e Guerre du Liban. Lauréate du prix Israël, Prof. Ruth Gabizon était à une époque pressentie pour devenir juge à la Cour suprême, mais sa candidature avait été combattue et stoppée par l’ancien président de la cour, Prof. Aharon Barak, car elle ne correspondait pas à ses vues idéologiques quant à l’activisme judiciaire.

Prof. Ruth Gabizon avait des positions modérées et rassembleuses sur le plan sociétal, et elle fut notamment l’auteure avec le rav Yaakov Madan, directeur de la yeshiva Har Etzion d’Alon Chevout d’un document proposant un compromis sur les questions des relations entre l’Etat et la religion.

Cette éminente juriste n’était pas particulièrement comme une femme de droite ou une partisane du Premier ministre Binyamin Netanyahou, mais sa clairvoyance et son honnêteté intellectuelle l’avaient poussées à il y a quelques mois a déclarer qu’elle ne pensait pas que dans les circonstances actuel du monde judiciaire, Binyamin Netanyahou bénéficierait d’un procès honnête et objectif.

https://lphinfo.com/deces-de-la-prof-ruth-gabizon/

Partager :