Partager :

VACCIN. Le ministère de la Santé est en pourparlers depuis quelques semaines avec la compagnie pharmaceutique britannique AstraZeneca pour l’acquisition d’un vaccin contre le virus du Covid19. Il s’agira du deuxième source d’approvisionnement du vaccin pour Israël après la signature d’une contrat le mois dernier avec la compagnie américaine Moderna. Les contacts avec AstraZeneca ont débuté après que l’Université d’Oxford ait annoncé au mois de juin avoir effectué des tests cliniques réussis en collaboration avec le groupe pharmaceutique. Le vaccin s’est révélé efficace sur des patients sains et fournit une double protection contre le virus. La compagnie AstraZeneca, basée à Cambridge, est née de la fusion en 1999 entre la compagnie suédoie Astra et la britannique Zeneca. Elle s’est notamment rendue célèbre par la production du médicament Oméprazole pour le traitement des ulcères gastriques.

NESS ZIONA. Le Premier ministre et le conseiller à la Sécurité nationale Meïr Ben-Chabbat ont félicité le directeur de l’Institut de recherche biologique de Nes Tsiona, Prof. Shemouel Shapira ainsi que les équipes de recherche pour les progrès qu’ils ont réalisé en mettant au point un vaccin contre le Covid19.

Le vaccin se trouve dans les dernières étapes de mise au point, et les tests cliniques sur des êtres humains devraient débuter après les fêtes juives. « J’avais demandé de mettre au point un vaccin ici en Israël car j’ai une immense foi en nos ressources humaines et dans les nos capacités en tant qu’Etat », a notamment dit le Premier ministre.

Binyamin Netanyahou a annoncé avoir déjà donné instruction d’entreprendre la planification d’une chaîne de production du vaccin.

Le Prof. Shapira a déclaré : « Il y a six mois, vous nous avez confié la mission de mettre au point des vaccins et des anticorps pour l’Etat d’Israël. Mission accomplie, et de la meilleure manière, et nous avons maintenant un excellent vaccin…! »

L’objectif déclaré du Premier ministre est que le vaccin soit disponible pour la population d’ici la fin du premier trimestre 2021. Il s’est dit satisfait que la progression de la recherche correspond au calendrier fixé par le conseil de la Sécurité nationale, du ministère de la Défense et du ministère de la Santé.

https://lphinfo.com

Partager :